Epidémie de grippe: le vaccin moins efficace que prévu cette année

Epidémie de grippe: le vaccin moins efficace que prévu cette année

Publié le :

Mardi 12 Février 2019 - 09:16

Mise à jour :

Mardi 12 Février 2019 - 09:20
© JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon des chiffres encore provisoires, le vaccin contre la grippe serait assez peu efficace cette année, surtout contre la souche H3N2 du virus. La ministre de la Santé était pourtant apparue optimiste avant le début de l'épidémie.

Alors que l'épidémie de grippe s'est très rapidement répandue ces dernières semaines, les dernières données semblent indiquer que le vaccin n'est pas aussi efficace cette année que l'on pouvait l'espérer.

L'efficacité d'un vaccin dépend en effet de la capacité de ses fabricants à anticiper quelles seront les souches les plus actives de l'hiver et des éventuelles mutations. C'est ce qui fait que le "cocktail" injecté aux patients est plus ou moins adapté à l'épidémie. Cela peut donner des résultats très variables. Ainsi, durant l'hiver 2016-2017, le vaccin n'avait permis de protéger que 20% à 30% des patients en raison d'une mutation tardive. L'année suivante, ce chiffre est passé à environ 60% à 70%.

Alors que la campagne de vaccination battait son plein et se démarquait par son succès, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait affiché un certain optimiste. Il est en effet possible d'avoir une idée de l'efficacité future du vaccin en se basant sur les pays de l'hémisphère sud où l'épidémie arrive plusieurs mois avant: "Le vaccin de cette année protège bien contre les virus qui circulent actuellement dans l'hémisphère sud, et donc a priori nous devrions être bien protégés", avait elle déclaré mi-décembre.

Voir: Grippe - combien de morts en France en 2019?

Mais le résultat serait cependant plus mitigé. "S’agissant du H1N1, l’une des souches en circulation, le vaccin est efficace jusqu’à 70%", selon Vincent Enouf, virologue et directeur adjoint du Centre National de référence de la grippe (CNR) à l’Institut Pasteur, cité par 20 Minutes. Santé Publique France avait de son côté avancé une première estimation un peu plus pessimiste avec une efficacité "modérée" de 59%. De plus, "pour la souche H3N2 l’efficacité du vaccin ne serait que d’environ 20%". Or ce dernier est assez présent cette année.

L'hiver 2018-2019 pourrait donc être assez "moyenne" sur le plan de l'efficacité générale du vaccin. Il faudra cependant mettre ce taux en relation avec la couverture vaccinale pour voir dans son ensemble le bilan de cette épidémie de grippe.

Le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire faisait état de 1.100 décès liés à la grippe. Il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions, les épidémies pouvant évoluer très différemment d'une année sur l'autre.

Lire aussi:

Déjà 1.100 décès: pourquoi meurt-on de la grippe?

Début de grippe: comment reconnaître les premiers symptômes

Grippe, état grippal, rhume: quelle différence?

Le vaccin contre la grippe est assez peu efficace cette année contre le virus H3N2.

Commentaires

-