Moi(s) sans tabac: un Français sur quatre favorable à une interdiction totale de la cigarette

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Moi(s) sans tabac: un Français sur quatre favorable à une interdiction totale de la cigarette

Publié le 15/11/2016 à 12:51 - Mise à jour à 13:02
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un quart des Français est favorable à l'interdiction du tabac, comme mesure la plus efficace pour lutter contre le fléau. Un chiffre qui, en outre, ne varie guère entre les fumeurs et les non-fumeurs.

Et si la meilleure manière d’éradiquer le tabagisme serait de l’interdire? La question n’est pas à l’agenda politique, mais une minorité non négligeable de Français seraient prêts à franchir le pas législatif.

Un sondage CSA réalisé auprès de 1.003 Français âgés de plus de 18 ans pour le quotidien Direct Matin proposait au panel de choisir parmi six propositions quelle serait la mesure la plus pertinente pour lutter contre le tabac. Et 27% d’entre eux ont opté pour l’option "interdire totalement le tabac".

Et les écarts entre les non-fumeurs et les fumeurs ne sont pas si drastiques que cela: si les premiers sont, assez logiquement, surreprésentés (29%), plus d’un fumeur sur cinq (23% précisément) estime que la mesure serait efficace.

La proposition d’interdiction du tabac devance ainsi légèrement deux autres propositions arrivées ex-aequeo avec 24%: l’augmentation du prix des paquets de cigarettes -la tendance de fond de la lutte française contre le tabagisme- et le remboursement complet des aides au sevrage, qui n’est que partiel actuellement.

Les autres mesures que sont l’interdiction totale du tabac dans tous les espaces publics (12%), le renforcement de la prévention (10%) et l’interdiction de la représentation des cigarettes dans les produits culturels, les livres ou les films (3%) ne sont par contre guère jugées efficaces.

C’est finalement sur la question du remboursement des produits de sevrage que la vraie fracture non-fumeurs/fumeurs existe: les premiers pensent à 39% que la mesure serait efficace, alors que seulement 18% de ceux qui ne fument pas (mais qui paieront quand même via les cotisations) pensent que cette solution donnerait des résultats.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La proposition d'interdire le tabac est perçue comme la plus efficace.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-