Pollution: la vignette Crit'Air bientôt obligatoire dans une quinzaine de villes

Pollution: la vignette Crit'Air bientôt obligatoire dans une quinzaine de villes

Publié le :

Jeudi 11 Octobre 2018 - 10:54

Mise à jour :

Jeudi 11 Octobre 2018 - 11:12
Une quinzaine de villes devraient intégrer des zones à faible émission (ZFE) d'ici 2020. La vignette Crit'Air devrait donc y être obligatoire et certains véhicules interdits d'y circuler même hors période de pic de pollution.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Pour les personnes habitant ou travaillant à Paris ou Grenoble, la vignette Crit'Air fait désormais partie du quotidien. Ce devrait bientôt être également le cas le cas dans une quinzaine d'autres villes où elle n'est pas encore obligatoire, ou uniquement en cas de pic de pollution.

Les métropoles du Grand Paris, du Grand Lyon, d’Aix-Marseille, de Strasbourg, Nice, Toulouse, Montpellier, Clermont, Saint-Etienne, Reims, Toulon, Rouen et Fort-de-France devraient en effet déployer d'ici 2020 des ZFE, pour zone à faible émission. Les véhicules les plus polluants pourront ainsi être interdits toutes l'année dans une zone délimitée.

Voir: Restriction de circulation: où acheter la vignette Crit'Air

Ces interdictions seront basées sur la vignette Crit'Air qu'arbore chaque véhicule, elle-même définie par le type de carburant et l'année d'immatriculation. Ces pastilles devraient donc se généraliser en France, le nombre de conducteurs susceptibles de devoir circuler en ZFE ayant vocation à largement augmenter.

Les collectivités seront libres de fixer les modalités de ces zones. Que ce soit sur le plan de leur étendue, des horaires d'interdiction ou du types de véhicules visés. A titre d'exemple, à Paris, les véhicules "non classés" (pour la plupart dont l'immatriculation est antérieure à 1997), et ceux portants la vignette Crit'Air 5 ne peuvent déjà plus circuler de 8h à 20h, du lundi au vendredi (tous les jours pour les bus et poids lourd) dans une zones à circulation restreinte (ZCR) délimitée par le périphérique, et qui devrait bientôt être étendue jusqu'à l'A86.

La vignette coûte depuis mars 2018 3,11 euros auxquels il faut ajouter 0,51 euro de frais de port. Ce tarif est fixe et seul le ministère de la Transition écologique et solidaire la délivre via son site Internet (retrouvez le formulaire ici). Il convient donc de se méfier des sites au décorum "officiel" qui propose de l'acheter, surtout si le prix est différent.

Lire aussi:

Vignette Crit'Air: les amendes se multiplient, les règles et exceptions à retenir

Les vignettes Crit'Air devraient être obligatoires pour circuler dans une quinzaine de villes d'ici 2020.


Commentaires

-