Rhume, chagrin, allergies: pourquoi a-t-on le nez qui coule?

Atchoum!

Rhume, chagrin, allergies: pourquoi a-t-on le nez qui coule?

Publié le :

Mardi 16 Août 2016 - 18:48

Mise à jour :

Lundi 07 Novembre 2016 - 10:41
Qu'elle est gênante, cette sensation d'écoulement qui nous rattrape chaque hiver et à chaque rhume: les mouchoirs s'accumulent mais impossible de déboucher ses narines. Alors, pourquoi a-t-on le nez qui coule?
©Sipa
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elément essentiel du corps humain, le nez a trois fonctions: il permet l'odorat, il débarrasse l'air que nous inspirons d'une partie des poussières qu'il contient, et il sert à réchauffer l'air inspiré dans les sinus. L'intérieur du nez est tapissé d'un tissu humide et réactif, la muqueuse, qui fabrique du mucus. En temps normal, l'air passe librement dans le nez mais les muqueuses du nez réagissent rapidement quand elles sont agressées par de la fumée, de la poussière, un virus ou un allergène. Elles se défendent d'abord par un éternuement puis les vaisseaux sanguins se dilatent et libèrent des globules blancs: c'est le mucus, qui s'écoule le long des narines afin de les libérer des paritcules agressives. 

En cas de rhume, l'écoulement du nez est dû au mucus fabriqué en trop grande quantité par la muqueuse pour maintenir l'humidité du nez. Lorsque le nez est attaqué par de la fumée ou de la poussière, la muqueuse sécrète du mucus pour boucher le passage aux voies respiratoires et éviter que ces éléments ne parviennent à l'organisme. Une personne allergique a une muqueuse sensibilisée à l'allergène et dès qu'elle en perçoit dans l'air, elle sécrète le plus de mucus possible pour contre-attaquer: c'est cette réaction qui fait que les personnes allergiques ont le nez bouché dès qu'une particule allergène est présente dans l'air qu'elles respirent.

Mais il arrive aussi d'avoir le nez qui coule lorsqu'on pleure: c'est à cause du liquide lacrymal, produit en quantité importante dans ces moments-là. Une partie des larmes s'évapore, une autre glisse sur la joue et une dernière s'accumule par les canaux lacrymaux à l'extrémité interne de l'œil, vers le sac lacrymal. Une fois plein, le sac lacrymal doit se vider et le fait par le biais du conduit nasolacrymal, au niveau du nez: les larmes, mélangées au mucus, sont alors évacuées par les narines.

Avoir le nez qui coule est donc un signe de défense de l'organisme contre des particules de l'air, un virus, ou un trop-plein de larmes. Véritable filtre, le nez a pour mission de protéger les voies respiratoires et le mucus qu'il produit est son arme essentielle.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Il est nécessaire de se moucher pour évacuer le mucus des narines et préparer le nez à de nouvelles agressions.

Commentaires

-