Christophe Chalençon: le leader des gilets jaunes accusé d'islamophobie

Christophe Chalençon: le leader des gilets jaunes accusé d'islamophobie

Publié le :

Lundi 03 Décembre 2018 - 11:19

Mise à jour :

Lundi 03 Décembre 2018 - 11:33
Christophe Chalençon, artisan du Vaucluse, est devenu une personnalité médiatique en tant que représentant de la contestation dans son département. Mais il est également accusé d'islamophobie, en raison de nombreuses publications sur Facebook. Son profil est celui d'un homme en colère, et certains affirment qu'il profite du mouvement des gilets jaunes pour diffuser ses idées.
© NICOLAS TUCAT / AFP/Archives
PARTAGER :
-A +A

Après un nouveau week-end durant lequel la manifestation parisienne des gilets jaunes a été émaillée de violences, la question du manque d'organisation et de représentants du mouvement s'est à nouveau posée, même si certaines personnalités ont émergé.

Parmi elles, Christophe Chalençon, artisan forgeron du Vaucluse, leader des gilets jaunes dans son département. Une personnalité qui illustre le problème de la légitimité des portes-parole, de l'aspect hétéroclite des revendications des gilets jaunes, de leur colère continue et parfois des excès.

De fait, l'homme est devenu le représentant départemental des gilets jaunes, non sans heurt selon La Provence. Certains lui reprochent un discours "proche de l'extrême droite". "Il profite de toutes les réunions pour tenir un discours sectaire. Il dit parler en notre nom à tous mais c'est faux", rapporte le quotidien. Il écume désormais plateaux télé et radio. Ce lundi 3 au matin, il proposait sur Europe 1 que le gouvernment soit "disqualifié" et que le général de Villiers en assume les fonctions.

Certains internautes lui prêtent des propos ouvertement racistes, et plus particulièrement islamophobes. Au fil de son profil Facebook, où se suivent les nombreux coups de gueule contre les politiques, on peut en effet relever des écrits véhéments contre ce que l'homme décrit comme l'extrémisme musulman.

Voir: La délégation "officielle" des Gilets Jaunes est "autoproclamée" selon un important mouvement régional

"MUSULMANS DE FRANCE! Aujourd'hui vous êtes arrivés à la croisée des chemins. Soit défendre les valeurs de la République! Soit être de l'autre côté", lançait-il ainsi en 2017. "Il est grand temps de purger une bonne fois pour toute ce cancer qui ronge notre République", déclarait-il aussi en légende d'une publication interrogeant sur les liens entre Islam et terrorisme. "A la santé des musulmans extrémistes", écrivait-il en légende du résultat d'une partie de chasse au sanglier.

Sympathisant des Harkis affichant parfois la photo de Jean Moulin en guise de profil, Christophe Chalençon a également partagé de nombreux contenus ouvertement à droite voire à l'extrème droite dénonçant les "nouveaux immigrés".

Celui qui dénonçait la gauche sous François Hollande n'est cependant pas plus tendre avec la droite, bien qu'il ait soutenu Bruno Le Maire en 2015. Il dénonce ainsi régulièrement "l'oligarchie" au pouvoir et le rôle des partis politiques. Selon lui, ceux-ci divisent les Français. Il affirme d'ailleurs avoir été approché aussi bien par l'extrême gauche et l'extrême droite que la Franc-maçonnerie, mais n'avoir jamais été encarté nulle part.

Certains propos qui lui ont été prêtés, capture d'écran à l'appui, n'apparaissent pas sur sa page Facebook. Montages ou suppression? Impossible désormais de le dire.

Plus généralement, son profil illustre les ressentiments souvent relevés chez les gilets jaunes: la colère contre les élites, le désaveu de la politique, le scepticisme envers les médias, et une dose de complotisme.

Lire aussi:

Un gilet Jaune dans le coma à Toulouse, gravement blessé par un tir de flash-ball

"Gilets jaunes" : Matignon consulte avant de nouvelles mesures

Gilets jaunes: début d'une pénurie de carburant dans les stations-essence? (carte)

Le profil Facebook de Christophe Chalençon affiche de nombreux commentaires véhéments sur la question de l'Islam et de l'immigration.


Commentaires

-