Democratieparticipative.biz: le site aux insultes racistes permanentes bientôt censuré?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Democratieparticipative.biz: le site aux insultes racistes permanentes bientôt censuré?

Publié le 26/10/2018 à 16:08 - Mise à jour à 17:07
© GREG BAKER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

En novembre, une audience devant le tribunal de grande instance de Paris doit imposer aux principaux opérateurs Internet en France de censurer le site "democratieparticipative.biz", une plateforme d'extrême droite dont toutes les notes de blog sont un torrents d'insultes antisémites, racistes ou homophobes.

C'est l'un des sites les plus orduriers des contenus d'extrême droite présents sur Internet et la justice française –fait rarissme– essaie de le faire interdire. Sans succès pour le moment: le site "democratieparticipative.biz" continue de sévir en proposant des notes de blog contenant systématiquement des insultes racistes, antisémites ou homophobes.

Dans ces contenus, généralement brefs, c'est un véritable condensé, au premier degré, des thèses complotistes et racistes mélangées: celui dressant la situation d'une Europe blanche envahie par des hommes et des femmes de couleur, le tout dirigé en sous-main par des juifs profitant du déclin des valeurs, représentée notamment par l'existence des homosexuels. L'habillage visuel du site, lui, varie entre les caricatures ordurières et l'iconographie nazie.

Le site créé en 2016 échappe pour l'instant à la censure, hébergé par Cloudfare, une société américaine se cachant derrière le premier amendement de la Constitution des Etats-Unis relative à la liberté d'expression.

Quant à l'administrateur du site, il s'agirait selon la Direction générale de police nationale (DGPN) de Boris Le Lay, 37 ans, probablement en fuite au Japon. Recherché par la police française, l'homme avait déjà été condamné à deux reprises (en 2016 et en 2018) à des peines de deux ans de prison ferme. Selon plusieurs sources, il résiderait dans l'archipel –il indique d'ailleurs "Tokyo" comme localisation sur son compte Twitter aux 12.600 abonnés– et la justice craint qu'il ne puisse à terme acquérir la nationalité japonaise ce qui le mettrait à l'abri définitivement d'une extradition.

L'homme, se revendiquant "nationaliste breton" avait fondé l'association Breizh-Israël dont l'objet est de faire "la promotion des liens entre l'Etat d'Israël, la communauté juive mondiale et les Bretons". Selon le journal Le Monde, c'est au contact de l'essayiste Hervé Nyssen qu'il deviendra farouchement antisémite. Son extrémisme fait qu'il reste en outre à la marge du reste de l'extrême droite et de la fachosphère, souvent encore trop tiède à son goût.

Voir aussi - Racisme et image volée: la campagne de Civitas suscite l'indignation

La dernière cible en date du site "democratieparticipative.biz" vient lui de la droite puisqu'il s'agit de Stéphane Tiki, cadre des Républicains et secrétaire général adjoint de Droite Lib (le mouvement de Virginie Calmels). L'homme, décrit sur le site par des propos racistes et injurieux est coupable aux yeux du site d'avoir signé une "pétition juive" contre Génération Identitaire (GI), un groupe d'extrême droite menant des actions contre les migrants. En l'espèce, il s'agit d'une tribune de l'Union des jeunes pour le progrès (UJP, droite gaulliste) dénonçant les attaques de GI contre l'association SOS Méditerrannée et son bâteau de sauvetage, l'Aquarius.

Suite à la publication de ces insultes par "démocratieparticipatice.biz", Stéphane Tiki a reçu plusieurs témoignages de soutien sur Twitter.

La machine judiciaire suit son cours contre le site puisque le 8 novembre prochain, les opérateurs SFR, Orange, Free et Bouygues Telecom seront assignés devant tribunal de grande instance de Paris pour acter du trouble causé par le site et le rendre inaccessible sous quinze jours avec la menace d'une astreinte de 10.000 euros par jour et par opérateur. De quoi entraver l'accès au site, sans pour autant le faire disparaître. Si le site est loin d'afficher des audiences comme les plateformes de la "fachosphère" française, à l'instar du site "Fdesouche", le trafic est loin d'être négligeable: selon SimilarWeb.com, "Democratieparticipative.biz" compterait de 600.000 à 800.000 visiteurs par mois.

Lire aussi:

Carla Bruni: son fils Aurélien victime d'attaques antisémites

Trump dit condamner le racisme avant un rassemblement néonazi

Allemagne: une campagne #Metwo pour témoigner du racisme au quotidien 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le site "démocratieparticipative.biz" pourrait bientôt être censuré par la justice.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-