Hulot démissionne et dénonce "la présence des lobbies dans les cercles du pouvoir"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Hulot démissionne et dénonce "la présence des lobbies dans les cercles du pouvoir"

Publié le 28/08/2018 à 10:15 - Mise à jour à 10:18
© GERARD JULIEN / POOL/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Nicolas Hulot a démissionné du gouvernement avec fracas, en direct sur France Inter, ce mardi matin. Un départ que le désormais ex-ministre de la Transition écologique explique par le poids des "lobbies" dans "les cercles du pouvoir", dénonçant un "problème de démocratie".

"Qui a le pouvoir? Qui gouverne?". Ces questions, lourdes de sens, ont été soulevées par Nicolas Hulot, désormais ex-ministre de la Transition écologique, ce mardi 28 au matin alors qu'il annonçait sa démission du gouvernement en direct sur France Inter. Dans le viseur de l'écolo: "la présence des lobbies dans les cercles du pouvoir".

Si cette révélation n'en est pas vraiment une -qu'un ministre de l'écologie démissionne en dénonçant l'ingérence des lobbies agroalimentaires surtout est un grand classique- Nicolas Hulot a étayé ses accusations.

Lire: Nicolas Hulot quitte le gouvernement

Sa décision, "mûrie pendant l'été" a ainsi été précipitée "hier soir", lundi 27, après une réunion avec les chasseurs en présence d'Emmanuel Macron. Ce mardi matin il l'a racontée au micro de France Inter:

"On avait une réunion sur la chasse, avec une réforme qui peut être importante pour les chasseurs mais surtout la biodiversité. Mais j'ai découvert la présence d'un lobbyiste qui n'était pas invité à cette réunion et c'est symptomatique de la présence des lobbies dans les cercles du pouvoir. Il faut poser ce sujet sur la table parce que c'est un problème de démocratie: qui a le pouvoir? Qui gouverne?".

A lire: Thierry Coste, l'homme qui a provoqué la démission de Nicolas Hulot

"Ça va paraître anecdotique mais pour moi c'était symptomatique et c'est un élément qui a achevé de me convaincre que ça ne fonctionne pas comme ça devrait fonctionner", a également déclaré l'ex-ministre d'Etat et numéro 3 du gouvernement. Puis de faire ce terrible constat sur le rapport de force au sein de l'exécutif: "j'ai un peu d'influence (mais) je n'ai pas de pouvoir. Je n'ai pas les moyens".

Pour autant, Nicolas Hulot a insisté sur le fait que si cet incident avec Thierry Coste, le puissant lobbyiste des chasseurs, a été déclencheur, sa "décision ne vient pas simplement d'une divergence sur la réforme de la chasse: c'est une accumulation de déception". Et d'ajouter: "Nous faisons des petits pas, et la France en fait beaucoup plus que d'autres pays, mais est-ce que les petits pas suffisent... la réponse, est non".

Lire aussi:

Faute d'avancées sur l'environnement, Hulot jette l'éponge et quitte le gouvernement

Griveaux "regrette" le départ de Hulot mais aussi un manque de "courtoisie" envers Macron et Philippe

Wauquiez (LR) "peut comprendre" que Nicolas Hulot "se sente trahi" par Macron

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Annonçant sa démission, Nicolas Hulot a fait cette confidence: "j'ai un peu d'influence (mais) je n'ai pas de pouvoir".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-