Maxime Nicolle fustige les Gilets jaunes qui ont rencontré Luigi di Maio

Maxime Nicolle fustige les Gilets jaunes qui ont rencontré Luigi di Maio

Publié le 07/02/2019 à 10:46 - Mise à jour à 10:50
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Mardi 5, des Gilets jaunes ont rencontré le vice-président du conseil italien, Luigi di Maio. Une initiative dénoncée par une partie des Gilets jaunes dont notamment le très populaire Maxime Nicolle. 

Si Maxime Nicolle ne désespère pas d'exporter le mouvement des Gilets jaunes à l'étranger, il n'a que peu goûté à la rencontre entre quelques Gilets jaunes et le vice-président du conseil italien, Luigi di Maio. En effet, mardi, dans un hôtel à Montargis (Loiret), le chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème), s’est entretenu près de deux heures et demie avec des représentants d’une branche Gilets jaunes se présentant aux élections européennes.

Maxime Nicolle estime que cette rencontre est une "initiative" de quelques Gilets jaunes qui souhaitent politiser le mouvement de contestation.

Dans une vidéo en direct sur son compte Facebook, Maxime Nicolle s'est adressé à Luigi Di Maio, qu'il a accusé de vouloir "récupérer" le mouvement: "Vous avez rencontré des personnes qui forment un parti politique, mais en aucun cas vous n'avez rencontré les leaders des Gilets jaunes puisqu'il n'existe pas de leader" du mouvement, a-t-il expliqué. Et de fustiger ceux qui y ont participé: "Cette initiative est celle de quelques personnes qui tentent de récupérer ce mouvement pour faire penser, à l’international, qu’on se politise et qu’on lance des listes".

Lire aussi - Maxime Nicolle lance un ultimatum et menace de quitter la France (vidéo)

Un point de vue que ne partage évidemment pas Christophe Chalençon qui était présent. "Cette rencontre a apporté du crédit et nous a permis de prendre une dimension internationale. Di Maio a fait l’effort de venir nous voir, contrairement à nos ministres et à notre Premier ministre. Je pense qu’ils vont mal dormir ce soir, Macron aussi", a-t-il expliqué au Parisien.

De son côté, Maxime Nicolle a annoncé qu'il se rendrait vendredi 8 en Italie pour rencontrer des médias italiens dans la ville de San Remo. Il souhaite y réaffirmer le caractère "apolitique" du mouvement, se défiant d'une éventuelle récupération par la classe politique italienne. 

Début janvier, Luigi di Maio avait tenté de rencontré le très populaire Eric Drouet qui avait finalement décliné l'invitation. "Nous refuserons toute aide politique, peu importe d’où elle vient! Nous refusons donc votre aide. Nous avons commencé seuls nous finirons seuls", avait-il précisé.

Voir:

"Gilets jaunes": brève interpellation à Bordeaux de Maxime Nicolle, figure du mouvement

Maxime Nicolle: des Gilets Jaunes prêts à "un appel aux armes"

Gilets jaunes: Eric Drouet refuse la proposition de Luigi Di Maio

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Maxime Nicolle dénonce l'initiative de certains Gilets jaunes de rencontrer Luigi di Maio.

Fil d'actualités Opinions