Municipales 2020: déjà pléthore de candidats (potentiels) à Paris

Objectif Hôtel de Ville

Municipales 2020: déjà pléthore de candidats (potentiels) à Paris

Publié le :

Lundi 11 Juin 2018 - 18:46

Mise à jour :

Lundi 11 Juin 2018 - 18:52
Alors que la campagne pour les municipales 2020 ne commencera qu'en 2019, ils sont déjà nombreux à vouloir ravir la place d'Anne Hidalgo. D'autant que cette dernière ne s'avoue pas vaincu par avance.
© Christophe SIMON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Aucun ne s'est ouvertement déclaré mais ils sont bien nombreux à déjà y penser. Les élections municipales de 2020 à Paris s'annoncent à couteaux tirés et chacun des camps fourbi ses armes et prépare son candidat.

Même si la maire PS de la capitale, Anne Hidalgo, n'a jamais été aussi contestée, il n'en reste pas moins que l'on voit difficilement comment elle pourrait ne pas se porter candidate à sa propre succession. En mars de cette année, elle annonçait déjà au sujet de l’attractivité de la ville au niveau international, la lutte contre la pollution et la solidarité: "En 2020, je vais construire une alliance citoyenne sur ces enjeux. Et tous les partis qui voudront soutenir cette alliance seront les bienvenus".

Point positif pour l'actuelle maire de Paris, la droite n'a toujours pas trouver de champion depuis que Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne chef de l’opposition au Conseil de Paris, a choisi de quitter la vie politique. D'autant que Laurent Wauquiez a refusé toute forme d'alliance entre LR et LREM aux prochaines municipales. Reste que pour l'heure, aucun leader naturel ne se dégage.

Voir - Wauquiez exclut toute alliance entre LR et LREM aux élections municipales

Du côté des Marcheurs, Benjamin Griveaux, actuel porte-parole du gouvernement et élu député de la capitale, est probablement celui dont l’ambition de vouloir conquérir la mairie de Paris semble la plus certaine. Preuve en est, il ne se prive pas de tacler l'actuelle locataire de l'Hôtel de Ville dès que cela est possible. RTL rappelle également que "chez La République En Marche, les noms des député de Paris Hugues Renson et Sylvain Maillard reviennent régulièrement".

Chez les Insoumis, où on compte bien incarner la seule opposition de gauche dans la capitale, c'est Danielle Simonnet, conseillère municipale du 20e arrondissement, qui bouillerait d'impatience de se lancer dans l'arène où elle a déjà échoué en 2014.

Pourrait également être candidat l'ancien conseiller en communication de François Hollande, Gaspard Gantzer, qui a lancé jeudi 7 son mouvement politique "Parisiennes, Parisiens", se revendiquant comme l'héritier de Bertrand Delanoë dont il a été un temps le porte-parole.

Lire aussi - Gaspard Gantzer lance son mouvement politique avec la mairie de Paris en ligne de mire

Reste le Rassemblement national (ex-Front national) sur lequel il faudra également compter dans la course à la mairie. Si le parti d'extrême droite reconnaît que la sociologie électorale de Paris ne lui est pas favorable, il pourrait tenter de ravir des postes de conseillers municipaux ou d'arrondissement. Wallerand de Saint-Just, candidat malheureux en 2014 et trésorier du RN, semble être le plus à même de mener une liste.  

Paris sera le théâtre d'une âpre bataille pour les municipales.

Commentaires

-