Donald Trump accuse les médias de passer sous silence certains attentats

Donald Trump accuse les médias de passer sous silence certains attentats

Publié le :

Mardi 07 Février 2017 - 14:19

Mise à jour :

Mardi 07 Février 2017 - 14:34
©Mandel Ngan/AFP
PARTAGER :
-A +A

Nouvelle accusation envers les médias de la part de Donald Trump, en déplacement lundi en Floride sur la côte est des Etats-Unis: selon lui certains médias "malhonnêtes" passeraient sous silence certain attentats.

Donald Trump en déplacement sur la base militaire de MacDill, important centre de la lutte contre le groupe Etat islamique en Floride sur la côte est des Etats-Unis, a de nouveau pris à parti certains médias "malhonnêtes" qui selon lui tairaient certains attentats planifiés par des "terroristes islamiques radicaux".

Ca n'est pas la première fois que Trump s'en prend aux médias, ceux-ci sont pour lui des ennemis récurrents depuis le début de sa campagne et son élection ne semble pas signer l'arrêt de cette détestation. Lundi 6, le 45ème président des Etats-Unis a assuré que certains médias ne relayaient pas tous les attentats qui se produisaient. Jouant sur les peurs il a aussi affirmé que des terroristes étaient prêts à frapper le pays comme ils l'avaient déjà fait le 11 septembre 2001.

Mais Donald Trump n'a donné aucun exemple de ces attentats tus et a seulement terminé son accusation par un mystérieux "ils (les médias) ont leurs raisons et vous le savez bien". Le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer a finalement promis de fournir une liste et beaucoup d'exemples dans lesquels il n'y avait pas eu "la couverture qui aurait été justifiée" .

La liste à en effet été divulguée: on y retrouve des attentats perpétrés en France comme l'attaque de l'HyperCacher de la porte de Vincennes en janvier 2015, les soldats attaqués au couteau à Nice en février 2015 ou encore l'attentat infructueux contre une église de Villejuif en région parisienne. En tout 78 attaques ont été listées, il suffit pourtant de quelques secondes pour se rendre compte que les attentats de la liste ont été médiatisés. Un accroc de plus à cette liste: une attaque terroriste en Australie qui n'en était pas une comme l'a révélé l'enquête de police.

Donald Trump a attaqué des "médias malhonnêtes" d'avoir tu certains attentats.

Commentaires

-