Le vrac, solution anti-gaspi mais attention aux prix!

Le vrac, solution anti-gaspi mais attention aux prix!

Publié le 10/02/2020 à 12:37 - Mise à jour à 12:46
France Soir
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
C’est un marché qui s’installe lentement mais sûrement: la vente en vrac de produits bio a connu en 2019 une croissance de 41%. Mais attention aux prix de certains produits.
 
C'est le signe que la demande s'étoffe. Même les grandes surfaces se mettent à proposer des produits secs alimentaires en vrac: riz, lentilles, céréales et autres noix. Près de 70 % d’entre elles sont désormais équipées de distributeurs. 
 
 
Acheter ce dont on a besoin
 
Le développement des épiceries spécialisées est encore plus spectaculaire. 400 enseignes couvrent aujourd’hui la France, contre… deux il y a six ans, même si ce sont encore les magasins bio qui se taillent la part du lion, avec 45 % des ventes à elles seules. 
 
Cet engouement pour la vente en vrac est motivé par le souci de ne pas gaspiller – on achète uniquement ce dont on a besoin – et par des considérations environnementales – adieu emballages inutiles! Acheter sans jeter est déjà, en soi, synonyme d’économies. 
 
Moins cher, oui, mais...
 
Les défenseurs du vrac défendent un autre avantage de ce type de vente: le prix. Lorsque l’on sait que bien souvent plus de la moitié du coût d’un produit est représenté par son emballage, qui finira immanquablement à la poubelle, on comprend que l’alimentaire sans emballage est souvent plus intéressant pour le client.
 
Mais il faut  toutefois rester prudent. Des consommateurs avertis ont ainsi relevé d’étonnantes différences de prix: 2,30€ de plus au kilo pour des bonbons, du riz basmati bio à 1,70€ les 500 gr contre 2,60€ pour la même quantité en vrac… Ces informations concernaient des grandes surfaces. 
 
Prix favorable pour les pâtes, riz et café bios 
 
La comparaison n’est pas réalisable entre des produits emballés issus de l’agriculture traditionnelle et des produits en vrac, sachant que ceux-ci sont dans la grande majorité des cas labellisés bio. L’association Zéro Déchet a, elle, comparé les prix de pâtes, de riz et de café bios, notant une différence systématiquement favorable au vrac. Motivant!
 
 

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La vente en vrac se développe

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-