Les incendies record de Californie visibles dans le ciel français

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les incendies record de Californie visibles dans le ciel français

Publié le 15/09/2020 à 14:11 - Mise à jour à 14:14
Handout / Satellite image ©2020 Maxar Technologies / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Alors qu’un anticyclone subsiste en France, le ciel n’était pas parfaitement bleu au-dessus des Hauts-de-France et de la région parisienne ces derniers jours. Le léger voile brumeux observable à l’œil nu vient des incendies qui ravagent la Californie depuis plusieurs jours.

Les incendies qui ravagent la Californie sont-ils visibles jusqu’en France ? C'est la thoérie des météoroligstes qui ont modélisé le parcours de la fumée émanant des feux qui parcourent les États-Unis depuis plusieurs jours entre la frontière du Canada et celle du Mexique : les énormes quantités de particules du fumée recouvrent désormais la majeure partie de la côte ouest des États-Unis.

Les modélisations montrent qu’elles ont pris, pour partie, une trajectoire vers l’est, le nord-est, avant de traverser les États-Unis d’ouest en est puis l’Atlantique. Les particules de fumée, très diluées, ont mis cinq à six jours pour arriver dans le ciel européen et se trouvaient six à huit kilomètres d’altitude.

 

Des incendies record qui menacent plus de 500 000 personnes
A l’heure où nous écrivons ces lignes, plus d’1,2 million d’hectares (soit l’équivalent de la superficie de l’Ile-de-France) sont partis en fumée en Californie, 20 personnes ont péri dans les incendies et plus de 5300 bâtiments ont été détruits, selon le site officiel d’information californien sur les incendies. Plus de 30 000 pompiers sont à pied d’œuvre depuis plusieurs jours pour tenter de circonscrire les 29 feux. Près de Sacramento, le village de Berry Creek, 1200 habitants, a presque été entièrement ravagé par les flammes et au moins 14 personnes sont mortes. Des dizaines de personnes sont encore portées disparues.

Donald Trump évoque les "arbres qui explosent" et accuse les démocrates...
Et la Californie n’est pas la seule à brûler. En Oregon et dans l’État de Washington, des centaines de milliers d’hectares de végétation ont également brûlé. Et si les conditions climatiques semblaient, ces derniers jours, favorables à une accalmie, les autorités craignent désormais le retour du vent. Ces incendies records et dévastateurs sont un nouveau prétexte pour Donald Trump, de se montrer climatosceptique et de critiquer ses adversaires politiques : en meeting dans le Nevada samedi 12 septembre, il a accusé la mauvaise « gestion forestière » des responsables démocrates locaux qui entraîne, selon lui, « l’explosion des arbres ». Pour le président américain, il faut être patient, cela va finir par « se refroidir »...  Les experts, pour leur part, pointent du doigt le changement climatique. Sécheresse chronique et conditions météorologiques extrêmes seraient bien à l’origine de ces feux qui risquent de durer de longues semaines encore : la saison des incendies se prolonge généralement jusqu’au mois de novembre dans certaines régions des États-Unis.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Vue satellite des incendies Californiens, en août 2020

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-