Affaire Maëlys: le message de soutien d'une proche de la petite Fiona, disparue en 2013

Affaire Maëlys: le message de soutien d'une proche de la petite Fiona, disparue en 2013

Publié le :

Vendredi 12 Janvier 2018 - 15:01

Mise à jour :

Vendredi 12 Janvier 2018 - 15:19
©DR
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Sur le compte de l'un des principaux groupes de soutien à la famille de Maëlys, c'est un message poignant qui est apparu: celui de la compagne du père bilogique de Fiona. L'enfant de cinq ans a disparu en 2013, et l'absence de corps n'a jamais empêché la justice de suivre son cours, malgré les zones d'ombre. Le procès en appel de la mère et de son compagnon s'ouvre le 29 janvier.

C'est un message de solidarité qu'elle a voulu communiquer aux proches de la petite Maëlys de Araujo, rappelant aussi que les affaires d'enfant disparu peuvent entraîner des condamnations, sans qu'un corps soir découvert pour autant.

Sur le fil de discussion de l'un des principaux groupes de soutien, on peut lire un message d'une Internaute qui exprime son "besoin d'écrire quelques mots". Le drame vécue par cette personne n'est en effet pas sans rappeler celui de l'entourage de Maëlys: il s'agit de la compagne du père biologique de la petite Fiona, morte en 2013. Le procès en première instance a estimé que le coupable était le compagnon de la mère biologique avec la complicité de cette dernière. Le parquet a fait appel.

 "Ça va faire 5 ans cette année les concernés n'ont jamais dit ou été (sic) le corps de la petite" explique cette personne qui rappelle effectivement que si la justice a admis la mort de l'enfant, les deux accusés n'ont jamais dévoilé l'emplacement du corps, et les recherches n'ont rien donné.

Le message exprime aussi la révolte de cette femme qui déplore le fait que l'on ne puisse pas "faire parler des assassins" reprenant ainsi la thèse de nombreuses personnes fréquentant ces groupes, celle de la culpabilité du suspect Nordahl Lelandais, 34 ans, qui nie toute implication.

Lire aussi: Disparition de Maëlys - que risque le suspect en l'absence de corps ou d'aveu?

Cette solidarité d'une proche de Fiona envers l'entourage de Maëlys rappelle donc que si l'absence du corps de l'enfant risque d'être une zone d'ombre définitive de l'enquête, elle n'empêchera pas forcément la poursuite de la procédure judiciaire. Et qu'en terme de droit français, l'absence de corps ne signifie pas l'absence de crime.

Pour rappel, la petite Fiona a disparu en mai 2013 à Clermont-Ferrand. Dans un premier temps, Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, évoquera une disparition mais rapidement les policiers vont douter de cette version des faits. Quatre mois plus tard, la mère et son compagnon, Berkane Makhlouf sont arrêtés. Ils reconnaissent avoir inventé un scénario pour cacher le décès de l'enfant (qu'ils annoncent avoir découverte morte dans son lit) mais le corps ne sera jamais retrouvé. Les deux amants s'accusent mutuellement d'avoir porté des coups mortels.

En 2016, la cour d'assises estime, sur la base des éléments minces en l'absence de corps pour savoir qui a fait quoi, que c'est Berkane Makhlouf qui a tué Fiona –il écope de 20 ans de prison– et que Cécile Bourgeon s'est rendue coupable de non-assistance à personne en danger, recel de cadavre, modification de l'état des lieux d'un crime, et dénonciation d'un crime imaginaire. Elle écope de cinq ans de prison. Le parquet décide de faire appel. Ce nouveau procès avait débuté en octobre avant d'être renvoyée suite à un incident entre les avocats des parties civiles et de la défense.

Lire aussi: Mort de Fiona: la cour ordonne le renvoi du procès en appel en janvier 2018

Un nouveau procès en appel va donc s'ouvrir à partir du 29 janvier. Presque cinq ans après sa disparition, on ne sait toujours pas ce qui est arrivé exactement à Fiona. Maëlys, elle, a disparu sur le parking de la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin (Isère) depuis quatre mois et demi. Contacté par France-Soir, la compagne du père biologique de Fiona n'a pas souhaité s'exprimer: "Nous devons nous consacrer sur le procès qui arrive". 

Cette proche de Fiona envoie son soutien à la famille de Maëlys.


Commentaires

-