Accident grave: un contrôle médical pour les personnes âgées au volant?

Accident grave: un contrôle médical pour les personnes âgées au volant?

Publié le :

Mardi 30 Octobre 2018 - 17:03

Mise à jour :

Mardi 30 Octobre 2018 - 17:15
Un homme de 92 ans a fauché sept passants au volant de se voiture à Paris samedi, il avait perdu le contrôle de son véhicule. Une jeune femme a dû subir une amputation. Son père demande un contrôle médical pour les personnes âgées au volant: c'est non pour Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Et si les personnes âgées passaient un test médical pour évaluer leur aptitude à conduire? C'est la question soulevée par le père d'une victime d'un grave accident de la route. Samedi 27, la jeune femme a croisé la route d'un conducteur de 92 ans qui a perdu le contrôle de son véhicule en plein Paris, rue de la Convention.

Vraisemblablement victime d'un malaise, le nonagénaire a fauché sept piétons, trois ont été grièvement blessés.

Parmi eux une jeune femme a été amputée. Son père était au micro de RTL ce mardi 30 au matin. Il milite maintenant pour que "l'aptitude des personnes au volant" soit vérifiée "à partir d'un certain âge".

A voir aussi: Paris - un nonagénaire s'encastre dans un fleuriste, 3 blessés graves

"Ce que je constate c'est qu'il y a une législation qui est tout à fait normale contre l'alcool au volant mais qu'il n'y a rien pour les personnes qui conduisent mais qui ne sont pas aptes à conduire. Est-ce que c'est normal qu'une personne de 92 ans qui a un problème de santé, conduise? Ma fille j'aurai pu en parler au passé, au sens où elle pourrait être morte. Ce n'est même pas un accident de scooter. Elle était sur le trottoir, en train d'attendre une amie qui était dans une boutique et boum. Sa vie va être à reconsidérer. Je suis tellement en colère", a expliqué le père de famille meurtri qui a tenu à assurer que ce n'était "pas un combat contre les personnes âgées".

A l'antenne était aussi invité Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur. Il a directement répondu par la négative au père de la victime, expliquant que le gouvernement n'envisageait "pas de faire passer des tests à toutes les personnes qui ont plus de 60 ans".

Le ministre en a appelé "à la responsabilité de chacun, y compris les conducteurs mais aussi les familles".

A lire aussi:

Lorraine: un jeune mis en examen pour avoir fauché 3 enfants le soir du mondial

Morbihan: un accident mortel causé par des frelons

Le père d'une victime d'un accident de la route demande que des examens médicaux soient obligatoires pour les conducteurs âgés.


Commentaires

-