Christchurch: déferlante de haine islamophobe et théories du complot après l'attentat

Christchurch: déferlante de haine islamophobe et théories du complot après l'attentat

Publié le :

Vendredi 15 Mars 2019 - 12:08

Mise à jour :

Vendredi 15 Mars 2019 - 12:18
© Fred TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Au moins 49 personnes ont été tuées ce vendredi 15 mars dans des attentats perpétrés contre deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Un terroriste présumé d'extrême droite a été arrêté. Sur les réseaux sociaux, de nombreux messages islamophobes ont été postés, certains félicitant cet individu…

Les autorités néozélandaises ont confirmé que le principal suspect de l'attentat terroriste de Christchurch était un Australien de 28 ans, appartenant à une mouvance extrémiste de droite particulièrement violente.

L'homme, identifié comme un certain Brenton Tarrant, qui avait annoncé qu'il allait cibler des mosquées, a diffusé en direct ses crimes sur Facebook.

Sous le live, mais aussi sur Twitter, de nombreux messages islamophobes l'ont félicité pour les atrocités qu'il a commises. Des internautes, d'accord avec son idéologie raciste et extrémiste, ont même estimé qu'il "méritait une médaille".

Suivez l'évolution de la situation en direct sur France-Soir en cliquant ici

Des commentaires haineux comme "c'est un juste retour des choses", "qui sème la terreur récole les représailles" ou "il faut combattre le mal par le mal" ont aussi été postés sur Facebook.

En visionnant la vidéo des attentats, les extrémistes ont pu lire les inscriptions peintes sur l'un des fusils d'assaut du tireur.

Le chiffre "14" a notamment été écrit sur le canon de l'arme. Il fait référence à un slogan (en 14 mots donc) de David Lane, célèbre suprématiste blanc américain lui aussi terroriste.

Des noms de terroristes islamophobes étaient aussi marqués sur un chargeur utilisé par Brenton Tarrant lors de l'attaque de ce vendredi.

Lire aussi: Christchurch - la France aussi menacée par le terrorisme d'extrême droite

Sur le site 8chan, où les utilisateurs restent anonymes, et sur lequel Brenton Tarrant avait annoncé les attaques, des montages photos érigent en héros le terroriste présumé.

Certains le comparent à Anders Breivik, le terroriste norvégien d'extrême droite qui a fait 77 morts et 151 blessés sur l'île d'Utoya en 2011.

Y sont aussi avancées des théories du complot, imputant le massacre de Christchurch aux Juifs et au Mossad (services secrets israéliens).

Et aussi:

Avant Christchurch, les autres attentats terroristes d'extrême droite

Attentat en Nouvelle-Zélande: qui est Brenton Tarrant le terroriste présumé d'extrême droite

Après les attentats qui ont visé deux mosquées à Christchurch (Nouvelle-Zélande) ce vendredi, des commentaires islamophobes ont déferlé sur les réseaux sociaux.


Commentaires

-