Crash de la GermanWings: les 150 victimes identifiées selon le parquet de Marseille

Crash de la GermanWings: les 150 victimes identifiées selon le parquet de Marseille

Publié le 19/05/2015 à 19:23 - Mise à jour le 20/05/2015 à 12:56
©Emmanuel Foudrot/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Les 150 victimes du crash de l'A320 de la GermanWings, qui s'est écrasé le 24 mars dans les Alpes-de-Haute-Provence ont toutes été identifiées et vont pouvoir être inhumées.

Elles ont finalement toutes été identifiées. Les 150 victimes du crash de l'avion A320 de la GermanWings le 24 mars dernier ont été identifiées et vont pouvoir être inhumées comme l' a annoncé un communiqué du parquet de Marseille, en charge de l'enquête.

La commission d'identification des victimes du crash, qui s'est réunie le 15 mai à Marseille, "a permis de valider l'identification des 150 victimes. Les 150 certificats de décès ont ainsi pu être signés, ainsi que les 150 permis d'inhumer"a expliqué le procureur de la République, Brice Robin.

Pour que les familles de victimes du crash puissent récupérer les dépouilles de leurs proches, il était indispensable que les actes de décès soient signés par le maire de la commune où s'est écrasé l'avion, Prads-Haute-Bléone dans les Alpes-de-Hautes-Provence. Ces actes ont été remis à la compagnie Lufthansa, maison-mère de la low-cost GermanWings, afin qu'elle procède au rapatriement des corps.

Depuis début avril et l'isolement de 150 profils ADN distincts, un long travail d'identification a été effectué grâce à la comparaison de ces profils avec l'ADN ante mortem des victimes, fourni par leurs proches.

A ce stade de l'enquête, la catastrophe aurait été très vraisemblable causée par un acte volontaire du copilote de l'avion, Andreas Lubitz, qui être s'enfermer seul dans le poste de pilotage, avait précipité l'appareil contre la montagne. Ce dernier était traité pour de sévères troubles psychiatriques et aurait caché son état de santé à la compagnie qui l'employait. L'hypothèse de l'acte suicidaire a été confirmée par le rapport du Bureau d'enquête et d'analyse français, rendu public le 6 mai.

 

Auteur(s): MM


PARTAGER CET ARTICLE :


Les 150 vicitmes du carsh de la GermanWings ont été finalement toutes identifiées

Fil d'actualités Opinions