Drôme: elle poignarde un homme qui venait de tenter de l'étrangler

Drôme: elle poignarde un homme qui venait de tenter de l'étrangler

Publié le :

Mercredi 17 Octobre 2018 - 12:53

Mise à jour :

Mercredi 17 Octobre 2018 - 12:56
©Activedia/Pixabay
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une jeune femme de 25 ans pourrait être condamnée à un an de prison avec sursis pour avoir poignardé un homme qui a tenté de l'étrangler en mars 2017 à Valence (Drôme). Un amour non partagé serait à l'origine de la tentative d'étranglement. Cet individu devrait aussi écopé de mois de prison avec sursis.

Une étudiante de 25 ans et un jeune homme de 27 ans risquent tous les deux plusieurs mois de prison avec sursis pour des violences réciproques, que les juges en charge de l'affaire ont eu du mal à qualifier.

La jeune femme est accusée d'avoir poignardé à quatre reprises cet homme, qu'elle fréquentait depuis quelques temps, sans pour autant être en couple avec lui. Mais si elle s'en est pris à lui, c'est parce qu'il a tenté de l'étrangler.

Les faits remontent à mars 2017 à Valence (Drôme). Les deux protagonistes passaient la soirée ensemble, et avaient bu (lui était aussi sous l'emprise de stupéfiants), quand une dispute a éclaté et que la situation rapidement dégénéré.

"Il m'a plaquée au sol et m'a étranglée. J'ai cru que j'allais mourir", a-t-elle déclaré à la barre l'étudiante mardi 16, selon des propos retranscrits dans le Dauphiné Libéré.

"J'ai attrapé un couteau et je lui ai donné des coups", a-t-elle ensuite expliqué. Lui causant des blessures importantes et 30 jours d'ITT.

Lire aussi: condamné pour avoir tenté d'étrangler sa compagne avec sa ceinture

Après avoir été poignardé, le jeune homme se serait précipité chez le gardien de la résidence étudiante, qui a prévenu les secours.

Selon le journal local, c'est un amour non partagé, qu'il venait de lui déclarer, qui serait à l'origine de la dispute. Mais il n'a pas voulu confirmer cette hypothèse devant les juges.

Le tribunal correctionnel rendra son jugement le 30 octobre. Six mois avec sursis et douze pour elle ont été requis par le procureur de la République.

Et aussi:

Un bébé étranglé et frappé durant des mois victime de séquelles irréversibles

Un homme étrangle à mort ses petites filles et sa femme enceinte

Meurtre d'Angélique: la jeune fille a été étranglée avec son propre pantalon

Une jeune femme, étudiante à Valence (Drôme), risque de la prison avec sursis pour avoir poignardé un homme qui a tenté de l'étrangler. Ce dernier devrait aussi être condamné.


Commentaires

-