Moiselles: un policier municipal lynché devant sa femme et son fils

Moiselles: un policier municipal lynché devant sa femme et son fils

Publié le :

Lundi 24 Septembre 2018 - 09:21

Mise à jour :

Lundi 24 Septembre 2018 - 09:38
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un policier municipal a été roué de coups samedi à Moiselles dans le Val-d'Oise par un groupe d'individus. Son tort? Avoir filmé un cortège de mariage.

Les faits, d'une extrême violence, se sont déroulés devant la famille de la victime. Un policier municipal de Moiselles dans le Val-d'Oise a été roué de coups par un groupe d'individus alors qu'il filmait un cortège de mariage, samedi 22. Son épouse et sa belle-sœur ont également été violentées.

Le drame a eu lieu en fin d'après-midi au niveau de la rue de Paris selon le journal Le Parisien. Une trentaine de véhicules qui composaient un cortège de mariage traversent la petite ville. "Je ne comprenais pas pourquoi la rue était bloquée. Des gens klaxonnaient. Je suis sorti de chez moi, j’avais mon téléphone à la main, j’ai commencé à filmer en cas de problème. Un des conducteurs m’a demandé pourquoi je prenais les plaques d’immatriculation. Je n’ai pas eu le temps de répondre, j’ai reçu un coup de pied par une personne puis une salve de coups par un groupe", a témoigné la victime.

Lire aussi - Paris: il agresse à coups de cric la policière venue l'aider après un accident mortel

Une passante a cru bon de souligner la qualité de policier de la victime pour faire cesser les violences mais cela n'a eu pour effet que de faire redoubler les coups portés par les agresseurs. Tentant de s'interposer, la femme et la belle-sœur du policier ont également reçu des coups. L'agent municipal n'a dû son salut qu'à l'intervention courageuse d'un patron de bar et d'un client. "Ils ont aussi été agressés. Sans eux, j’aurai été anéanti, ces deux personnes sont des héros", a souligné la victime.

Cette dernière a ensuite été prise en charge par les secours et transférée à l'hôpital d'Eaubonne. "Ce qui s’est passé est grave. Ils auraient pu me tuer. Je suis aussi inquiet pour ma femme et mon fils qui a tout vu, ça s’est déroulé à 20 mètres de chez moi", a témoigné dimanche matin le policier.

Un premier suspect, âgé de 28 ans et qui aurait porté le premier coup, a été interpellé et confronté à sa victime. "C’est consternant. Je ne compte pas en rester là. Nous allons déposer plainte et nous constituer partie civile. Je ferai tout pour que cette affaire n’en reste pas là. Il faut une peine exemplaire. Je vais saisir le ministre de l’Intérieur et de la Justice", a fait savoir de son côté la maire de la ville.

Voir:

Vannes: les images de l'agression violente de plusieurs policiers (vidéo)

Pau: la police refuse d'enregistrer la plainte d'un SDF violemment agressé

Agression d'un couple de policiers: prison ferme pour deux frères

Le policier n'était pas en service lorsqu'il a été violenté.


Commentaires

-