Nordahl L. suspecté dans une nouvelle affaire de disparition?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nordahl L. suspecté dans une nouvelle affaire de disparition?

Publié le 27/12/2017 à 10:17 - Mise à jour à 10:22
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La famille de Nicolas Suppo, disparu en 2010 dans l'Isère, a demandé à ce que l'enquête soit rouverte afin de savoir si le jeune homme aurait pu croiser la route de Noradhl Lelandais, déjà mis en examen dans les affaires Maëlys et Arthur Noyer. Les enquêteurs vérifient déjà s'il pourrait être impliqué dans plusieurs autres cas.

Depuis que Nordahl Lelandais, mis en examen pour l'enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys, l'a également été le 20 décembre pour l'assassinat d'Arthur Noyer, les enquêteurs envisagent son implication dans d'autres disparitions ayant eu lieu dans la région.

Et une nouvelle affaire vient s'ajouter à la liste: celle de la Nicolas Suppo, disparu en 2010. La famille de cet homme âgé 30 ans à l'époque a demandé au procureur de la République de Grenoble la réouverture de l'enquête à la lumière des éléments qui laissent penser que Nordahl Lelandais, toujours présumé innocent, aurait pu s'en prendre à plusieurs personnes.

Lire aussi: Qui est Nordahl L.: le profil d'un ancien militaire ayant sombré dans la délinquance et l'échec

Nicolas Suppo habitait à Hurtières et travaillait à Echirolles (Isère). Le 15 septembre 2010, cet ouvrier spécialisé a quitté ses collègues à sa pause de midi et n'a plus donné signe de vie depuis. Il n'avait emporté ni affaire, ni papier ni même sa carte bleue et son appartement était intact. Après quatre ans, l'enquête pour disparition inquiétante s'est soldée par un non-lieu.

Voir: Nordahl L.: ces autres disparitions qui intriguent les enquêteurs

Domessin, où habite Nordahl Lelandais et sa famille, se trouve à une cinquantaine de kilomètres du lieu de la disparition. C'est bien plus loin que Le Pont-de-Beauvoisin où Maëlys a été vue pour la dernière fois. Toutefois, Arthur Noyer a, lui, disparu dans le secteur de Chambéry, situé à une trentaine de kilomètres de Domessin.

"Je veux savoir si mon fils a pu le croiser", explique à France Bleu le père de Nicolas Suppo, qui n'a jamais abandonné les recherches.

Déjà la famille de la petite Estelle Mouzin, disparue en 2003 en Seine-et-Marne avait demandé de telles vérifications. Nordahl Lelandais officiait alors comme maître-chien au 132e bataillon cynophile de l'armée de terre, à Suippes (Marne), soit à quelque 180 kilomètres du lieu de la disparition.

Lire aussi: Nordahl L.: les enquêteurs n'excluent pas une implication dans la tuerie de Chevaline en 2012

Les enquêteurs se sont également demandé s'il avait pu croiser le chemin de trois autres personnes: Jean-Christophe Morin, disparu en 2011 en marge du festival de musique électro Elements qui se déroulait au Fort de Tamié, près d'Albertville (et à une cinquantaine de kilomètres de Chambéry). Mais aussi Ahmed Hamado, introuvable depuis une soirée arrosée à Chambéry. Et enfin Adrien Mourialmé, jeune cuisinier belge de 24 ans, qui s'est ainsi volatilisé début du mois juillet dans la région du lac d’Annecy.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Les parents de Nicolas Suppo veulent savoir si Noradhl L., suspectée dans plusieurs affaires de disparition, a pu croiser leur fils.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-