Paris: un chauffeur de bus accusé d'avoir refusé une jeune femme en jupe

Paris: un chauffeur de bus accusé d'avoir refusé une jeune femme en jupe

Publié le :

Samedi 04 Mai 2019 - 11:45

Mise à jour :

Samedi 04 Mai 2019 - 11:46
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La RATP va entendre un chauffeur de bus après que celui-ci a été accusé d'avoir refusé une jeune fille en jupe. C'est l'écrivain Kamel Bencheikh qui a pointé du doigt ces agissements présumés, c'est sa fille qui aurait été la victime mardi 30 avril au soir.

Un chauffeur de bus de la RATP à Paris est accusé d'avoir refusé de transporter une jeune femme en jupe mardi soir, à l'arrêt Botzaris dans le 19e arrondissement de Paris près des Buttes Chaumont.

C'est l'écrivain Kamel Bencheikh qui s'est fendu d'un message au vitriol sur Facebook. Il y évoquait la mésaventure de sa fille et de l'une de ses amies. La publication largement reprise par la fachosphère et dans laquelle il revendiquait son "islamophobie" a depuis été supprimée.

L'homme de lettre y expliquait que les deux jeunes femmes attendaient le bus 60 à l'arrêt Botzaris lorsque le véhicule est arrivé à leur hauteur.

A voir aussi: #BalanceTonMetro: les harceleurs des transports et la RATP pointés du doigt

"Le chauffeur les a jaugées, n'a pas ouvert les portes et a redémarré", s'est indigné Kamel Bencheikh.

"Le véhicule s’arrête quelques mètres plus loin à un feu rouge. Ma fille a couru jusque la vitre du conducteur pour demander au chauffeur pourquoi il n’ouvrait pas les portes", a-t-il poursuivi.

Et la réponse que lui aurait donnée le chauffeur est pour le moins surprenante: "Tu n'as qu'à bien t'habiller".

Révolté, Kamel Bencheikh a annoncé au Parisien qu'il porterait plainte contre le chauffeur de bus, qu'il a par ailleurs accusé d'être un "islamiste" sur Facebook.

La RATP a de son côté assuré que le chauffeur serait entendu dans les prochains jours sans pour autant donner plus de détails.

D'après une source proche du dossier, les vidéos de surveillance prises dans le bus seraient inexploitables: la plainte a été déposée plus de 48 heures après les faits.

A lire aussi:

Manifestation des Gilets jaunes: les stations de métro fermées à Paris samedi 4

"Jesus Akbar": des tags islamophobes et racistes découverts sur des mosquées rennaises

Une vague d'amour éteint la tentative de polémique raciste d'un Identitaire (photo)

Un chauffeur de bus aurait refusé une jeune femme en jupe.


Commentaires

-