Pas-de-Calais: le père incestueux violait ses enfants et battait sa compagne

Pas-de-Calais: le père incestueux violait ses enfants et battait sa compagne

Publié le :

Vendredi 28 Septembre 2018 - 17:52

Mise à jour :

Vendredi 28 Septembre 2018 - 18:00
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Jeudi, la cour d'assises de Saint-Omer (Pas-de-Calais) a condamné à une lourde peine un père de famille qui a imposé des actes sexuels à ses trois enfants. L'expertise psychiatrique a estimé cependant qu'une réadaptation était possible.

Il a écopé d'une lourde peine mais les jurés ne lui ont pas imposé de peine de sûreté. Un homme a été condamné jeudi 27 dans la soirée par la cour d'assises de Saint-Omer (Pas-de-Calais) pour de multiples viols incestueux sur sa très jeune belle-fille, son beau-fils et sa propre fille, comme le rapporte le journal La Voix du Nord.

Les faits débutent en 2014. Le viol sur sa belle-fille remonte à la nuit du 4 au 5 avril. L'enfant n'était âgée de que de 5 ans. Des atteintes sexuelles ont aussi été pratiquées antérieurement sans que l'on puisse les dater avec exactitude. Aujourd'hui âgée de neuf ans, elle est atteinte d'une maladie dégénérative et très traumatisée par les événements.

L'accusé faisait régner un climat de terreur sur sa famille, avec une compagne vivant dans la peur des coups qu'elle recevait, et qui n'a rien dit. Elle était d'ailleurs présente au procès, accusée de non-dénonciation des faits.

Ce sera finalement en décembre 2014 que l'homme sera arrêté et placé en détention provisoire sans pour autant reconnaître les faits qui lui étaient reprochés.

Voir aussi: Fellations forcées et photos pédophiles, la fillette veut "papa en prison"

A la barre, face aux accusations et aux témoignages des deux autres enfants, aujourd'hui âgés de 16 et 18 ans, il admettra finalement être un père incestueux et violeur. Son avocate expliquera que "le procès a été l’occasion pour mon client de prendre la mesure de sa responsabilité et du préjudice subi par les victimes". L'expertise psychiatrique sera également un argument favorable pour éviter à l'accusé la peine maximale, estimant que l'homme "n’est pas un pédophile prédateur (…) Il existe des possibilités de le réadapter" dixit l'avocate.

L'accusé a finalement écopé de 17 ans de prison. Sa compagne, elle, a été condamnée à un an avec sursis pour la non-dénonciation d'une partie seulement des faits.

Lire aussi:

Courbevoie: 15 ans pour l'animateur pédophile, vers un scandale des signalements ignorés 

L'oncle pédophile confondu: la fillette a représenté son sexe en pâte à modeler

L'accusé a violé ses enfants dont la plus jeune n'avait que cinq ans.

Commentaires

-