Toulouse: une dame de 88 ans agressée par deux hommes

Toulouse: une dame de 88 ans agressée par deux hommes

Publié le :

Mercredi 31 Juillet 2019 - 13:44

Mise à jour :

Mercredi 31 Juillet 2019 - 14:18
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux hommes d'une trentaine d'années ont agressé une femme de 88 ans place de l'Europe, à Toulouse, dans la nuit de mardi 30 à ce mercredi 31 juillet. L'octogénaire a été frappée au visage et son sac à main lui a été arraché.

Une octogénaire a été violemment agressée par deux hommes à Toulouse, alors qu'elle se baladait en pleine nuit place de l'Europe.

Selon La Dépêche, qui rapporte les faits, les deux individus, âgés de 31 et 36 ans, ont recouvert le visage de leur victime avant de la frapper, de lui voler son sac à main ainsi que tous ses effets personnels. Ils ont ensuite pris la fuite, mais la zone étant sous vidéosurveillance, la police n'a eu aucun mal à comprendre ce qui s'était passé grâce aux images.

Les forces de l'ordre sont arrivées rapidement sur les lieux et ont lancé des recherches dans le quartier pour retrouver les deux suspects.

Lire aussi: Toulouse - un quinquagénaire tabassé à mort par un groupe d'individus

L'agression a eu lieu vers 3h30 du matin. Le premier individu a été interpellé une demi-heure plus tard place Wilson, à une vingtaine de minutes à pieds de là. Le second a aussi été arrêté très peu de temps après.

Une enquête a été ouverte. La brigade criminelle et de répression des atteintes aux personnes de la sûreté départementale est chargée de mener les investigations.

En état de choc, la victime a dû être hospitalisée à l'hôpital Purpan. La gravité de ses blessures n'a pas été précisée.

Voir aussi:

Toulouse: trois chèvres découvertes décapitées par un ou des inconnus

Femme égorgée à Toulouse: le suspect toujours en fuite

Toulouse: arrêté tout nu en pleine rue, il jure être Jésus

Une vieille dame de 88 ans a été agressée par deux individus à Toulouse, place de l'Europe, dans la nuit de mardi à ce mercredi.


Commentaires

-