Le Coronavirus crée des scènes de panique au Japon

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 06 mars 2020 - 09:38
Image
La mégalopole de Tokyo
Crédits
Kazuhiro NOGI / AFP
La vie quotidienne à Tokyo chamboulée par le Coronavirus
Kazuhiro NOGI / AFP

Le peuple japonais est connu à travers le monde pour ses bonnes manières. Et voilà que cette réputation vole en éclat à la suite de l’épidémie du Covid-19. Scènes ubuesques dans un Japon atteint de "corona -panique".

L’épidémie de coronavirus dans l’archipel nippon a fait couler beaucoup d’encre et est à l’origine d’une crise de confiance dans les autorités publiques du pays. Le gouvernement dirigé par Shinzo Abe est accusé d’être passé en quelques jours de l’inertie coupable à des mesures drastiques irrationnelles. Il faut dire, que ce 4 mars l’archipel nippon a atteint le stade symbolique du millier de patients infectés par le Covid-19.

A lire aussi: Coronavirus, doit-on se méfier des pièces de monnaie et des billets de banque?

Une panique irraisonnée pousse les japonais à la peur

 Les cjaponais sont en effet désemparés, estimant que le pays n’est plus sous contrôle. Un sentiment de panique se propage bien plus vite que le coronavirus. Les scènes de violence dans les hypermarchés se multiplient, et désormais les japonais se battent pour acheter les quelques rares masques de protection respiratoire encore disponibles.

Les rayons des supermarchés se vident, et les japonais stockent nouilles, café ou encore papier toilette. L’ambiance est électrique, amenant plusieurs titres de la presse nationale nippone à lancer un grand appel au calme. Les Japonais ont besoin d’être rassurés et non pas angoissés, et ce ne sont pas les propos d’Hitoshi Oshitani, ancien conseiller de l’OMS, qui apaiseront les esprits:« Nous n’avons pas actuellement de stratégie efficace pour endiguer la diffusion du virus (…) ». Cela rappelle par moments ce qui commence à se dire aussi en France. Ambiance...

A lire aussi: Le Coronavirus et ses "fake news"se portent bien 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine