Sida: les singes à l'origine de toutes les souches du virus

Sida: les singes à l'origine de toutes les souches du virus

Publié le :

Mardi 03 Mars 2015 - 15:23

Mise à jour :

Mardi 03 Mars 2015 - 18:33
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :
-A +A

L'institut de recherche pour le développement a publié lundi 2 les résultats d'une longue étude sur les origines du Sida. Elle démontre que l'ensemble des souches infectant l'homme proviennent des singes.

La communauté scientifique le suspectait depuis plusieurs années, c'est maintenant confirmé. Le virus du Sida qui infecte l'homme, quelle que soit sa forme, a été à l'origine transmis par les singes d'Afrique. Le Sida est en effet une maladie qui touche différentes espèces, notamment les singes et les chats. Mais chaque virus est propre à son espèce. Il peut cependant arriver qu'un virus mute et s'adapte à un nouvel hôte.

L'Institut de recherche pour le développement (IRD, un organisme français) a mené une étude internationale sur l'origine du VIH (virus de l'immunodéficience humaine) . Celle-ci a été publiée dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences lundi 2 mars.

L'homme est susceptible de contracter plusieurs formes de Sida, le VIH-1 et le VIH-2. On savait déjà que le VIH-2 provenait d'une famille de petits singes d'Afrique, les mangabeys. Le VIH-1 se caractérise lui par quatre souches virales (M, N, O et P).

L'origine de la souche M, responsable de 99% des cas dans le monde, et de la N était déjà connue. Il s'agit d'un virus présent chez nos proches cousins les chimpanzés qui s'est adapté à l'homme: le VIS (Virus de l'immunodéficience simienne). Il a pu être transmis par la préparation ou la consommation de viande de singe ou encore à l'occasion de morsures, devenant le VIH.

Mais l'origine des sources O et P, qui touchent 100.000 personnes aujourd'hui, demeurait incertaine. Les scientifiques de l'IRD attribuent aujourd'hui leur origine aux gorilles du Cameroun. Pour arriver à ce résultat, ils ont du récolter dans la jungle des fientes de gorilles pour les analyser pendant plusieurs années. Un travail d'autant plus fastidieux que peu de ces animaux sont infectés.

La découverte est d'importance car il existe encore de nombreuses souches de VIS réparties sur une quarantaine d'espèces de primates. Elle devrait permettre à la communauté scientifique de comprendre pourquoi certains de ces virus ont franchi la barrière des espèces, et ainsi prévenir de nouvelles mutations et épidémies.

 

Les gorilles sont à l'origine de deux souches du Sida. Le virus a franchi la barrière des espèces pour infecter l'homme.


Commentaires

-