Autos électriques: les bornes de recharge boudent encore la campagne

Autos électriques: les bornes de recharge boudent encore la campagne

Publié le 14/01/2020 à 06:40 - Mise à jour à 10:31
DR
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Le nombre de bornes de recharge pour les motorisations électriques a augmenté de 15 % sur un an, passant à 28666 prises.  Loin d'être suffisant pour inciter les ruraux à lâcher leurs voitures thermiques. Ou aux citadins à partir en week end à "la campagne" (sauf dans le Lot). Le début d'une longue reconversion.
 
Les infrastructures, et en premier lieu les bornes de recharge, sont l’une des clés du développement électrique en France. Les chiffres sont encourageants, néanmoins encore insuffisants, si l'on ne veut pas revivre l'échec du développement de voiture électrique lancé dans les années 90. 
 
 
Les bornes se multiplient
 
L’Avere, association nationale pour le développement de la mobilité électrique, a fait le point pour l’année 2019 et mis en avant une hausse de 15 % du nombre de points de recharge dans l’Hexagone. Aujourd’hui, le territoire métropolitain est parsemé de 28 666 bornes, que celles-ci se trouvent sur des parkings, dans des stations services ou dans des zones commerciales.  
 
Près de 213 000 véhicules légers électriques et quelque 55 000 hybrides rechargeables circulent actuellement sur nos routes, ce qui donne un point de recharge pour 9,3 véhicules propres (7,3 véhicules électriques). Ce qui est peu car on ne fait pas le plein d'électricité comme de d'essence. C'est au minimum 20 fois plus long. La France fait cependant figure de bon élève, sachant que l’Union européenne  propose un point de recharge pour dix véhicules. 
 
Question de puissance
 
Le hic, concerne la puissance des bornes. En effet, 9% d’entre elles seulement sont des bornes de recharge à charge rapide, développant une puissance de plus de 24 kW. A moins, donc de rouler en Tesla et de profiter de son réseau spécifique Supercharger, la très grande majorité des points de recharge français est donc destinée à des véhicules roulant en zone urbaine et sur de faibles kilométrages. 
 
Disparités géographiques
 
Un autre point noir est l’implantation de ces bornes et la disparité géographique. Toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne, et il existe même quelques «déserts électriques». Comme on peut s’en douter, l’Ile-de-France reste la mieux équipée, avec 4051 points de recharge.
 
L’Occitanie s’en sort également bien, mais la carte des bornes installées, à 72 % d’ailleurs par des collectivités locales, laisse aussi découvrir un autre phénomène: le développement de points de recharge dans des zones rurales. Ainsi, au niveau départemental, c’est le Lot qui est le mieux équipé, affichant 155 points pour 100 000 habitants. 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


La France compte désormais une borne pour 7,3 véhicules électriques légers

Fil d'actualités




Commentaires

-