Une église en plein cœur de Granville à céder pour 30.000 euros (photo)

Une église en plein cœur de Granville à céder pour 30.000 euros (photo)

Publié le :

Jeudi 04 Octobre 2018 - 09:08

Mise à jour :

Jeudi 04 Octobre 2018 - 09:09
© CLAUDIO REYES / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

A Granville, une église est à vendre. Banal? Non, eu égard de la taille de l'édifice et de sa position en plein cœur de la ville, et de son prix modique de seulement 30.000 euros, malgré les travaux à prévoir. La municipalité impose cependant des conditions pour éviter de faire de cette transaction une simple spéculation immobilière.

Le cas n'est pas inédit mais la taille et l'emplacement de l'édifice sont uniques: l'église Saint-Paul de Granville, dans le Manche, est à vendre. Le bâtiment religieux, désaffecté, est situé en plein centre-ville de la commune de 13.000 habitants et d'une surface au sol de 755 mètres carrés. Loin d'une petite chapelle abandonnée au cœur de la campagne donc.

C'est une agence immobilière parisienne spécialisée dans les biens atypiques qui a décroché auprès de la mairie de Granville le mandat pour la vendre (en réalité via un bail emphytéotique de 99 ans). Montant demandé: 30.000 euros. Ce tarif bas s'explique par l'état relativement dégradé de l'église Saint-Paul mais aussi par les contraintes imposées à l'acheteur par la municipalité. Comme le rapporte le maire dans les pages de La Manche libre, l'acheteur devra initier "un projet patrimonial, sociétal et économique (…) Il n'est pas question de démolir l'église Saint-Paul pour en faire des appartements".

L'agence, elle, use d'arguments pourtant "classiques" pour promouvoir le bien à céder: la surface au sol "pourrait être grandement augmentée par la création d’un niveau supplémentaire, comme le permet sa très importante hauteur (…) L’espace disponible est donc immense, seulement interrompu par les piliers séparant le vaisseau central des bas-côtés, propre à inspirer les projets les plus audacieux : aménagements fixes ou installations temporaires".

Voir aussi: L'Eglise, en pleine crise, consacre un synode aux jeunes

L'église a vu sa première pierre posée en 1891 et sa désaffection a été actée par le diocèse de Coutances et d'Avranches en octobre 2017.

Face aux difficultés des municipalités d'entretenir un tel patrimoine, certaines églises sont à vendre pour éviter parfois leur démolition, une perspective qui menace aujourd'hui environ 250 de ces bâtiments sur les 42.000 églises que compte la France.

Lire aussi:

Chine: déjà dissoute, une Eglise devra aussi payer 150.000 euros

Lozère: dérangée par les cloches de l'église, une vacancière veut les faire taire

L'église de Granville est à vendre après sa désaffection en 2017.

Commentaires

-