Morandini: l'enquête pour harcèlement sexuel relancée

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Morandini: l'enquête pour harcèlement sexuel relancée

Publié le 17/08/2018 à 15:42 - Mise à jour à 15:45
©Geoffroy Van Der Hasselt/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L’affaire Jean-Marc Morandini, accusé de harcèlement sexuel, est relancée. Une juge d’instruction a été désignée pour enquêter sur l'affaire des castings scabreux qui avait éclaté en 2017.

Une juge d'instruction parisienne, Céline Gaudillère, a été désignée début août 2018 pour mener l'enquête autour des accusations de harcèlement sexuel ouverte contre Jean-Marc Morandini rapporte ce vendredi 16 Le Parisien. Une première procédure ouverte en 2017 contre l'animateur avait été classée sans suite.

"Dans cette affaire, Jean-Marc Morandini est soupçonné d’avoir poussé de jeunes acteurs amateurs -ils sont aujourd’hui âgés de 21 à 27 ans- à s’exhiber nus et à tourner des scènes de masturbation pour le tournage de sa websérie, intitulée «les Faucons», fin 2015", rappelle le quotidien. Plusieurs comédiens en herbe affirmaient avoir été manipulés par le journaliste. Malgré cinq plaintes déposées, la première enquête avait été classée sans suite pour "infractions insuffisamment caractérisées". Néanmoins, l'avocat d'un des plaignants avait déposé une nouvelle plainte il y a un an et demi, avec "constitution de partie civile pour obtenir la désignation d'un juge d'instruction".

S'il a fallu tout ce temps entre le dépôt de cette nouvelle plainte et la désignation d'une juge d'instruction, c'est en raison, selon le conseil, des sommes exigées par la justice: 4.000 euros de consignation par partie civile, finalement réduite à 500 euros par individu, soulignant les faibles moyens financiers des victimes.

"Maintenant qu’une juge a été désignée, je vais pouvoir formuler des demandes d’actes, ce que je ne pouvais pas lors de l’enquête qui a été classée par le parquet de Paris", a expliqué réagit maître Thierry Vallat au journal. Et d'ajouter: "Il y aura, bien sûr, la confrontation entre M. Morandini et mes clients mais aussi des expertises informatiques à mener, notamment pour savoir qui se cachait derrière la fameuse Catherine Leclerc, la directrice de casting à l’identité usurpée. Ce point n’a jamais été vérifié".

Lire - Nouvelle plainte pour harcèlement sexuel déposé contre Jean-Marc Morandini

A  noter que Jean-Marc Morandini est toujours visé par une deuxième enquête dans laquelle il est mis en cause pour "corruption de mineur aggravée", ce qui lui a valu une mise en examen ainsi qu'un placement sous contrôle judiciaire. 

Sur le même sujet:

Affaire Morandini: pour Christophe Hondelatte, l'animateur est "un immense pervers" et "un gros dégueulasse"

Morandini: l'enquête pour "harcèlement sexuel" classée sans suite

L'animateur Morandini mis en examen pour "corruption de mineurs aggravée"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une juge d’instruction a été désignée pour enquêter sur l'affaire des castings scabreux.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-