JO 2016: le CSA recadre France Télévisions pour certaines "approximations" et "erreurs historiques"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

JO 2016: le CSA recadre France Télévisions pour certaines "approximations" et "erreurs historiques"

Publié le 08/10/2016 à 14:45 - Mise à jour à 14:48
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a annoncé avoir "mis en garde" France Télévisions pour des "approximations" et des "erreurs historiques regrettables" lors de la retransmission des jeux Olympiques sur France 2. L'organisme avait été saisi en août par des téléspectateurs et une association antiraciste.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a annoncé avoir "mis en garde" France Télévisions pour des "approximations" et des "erreurs historiques regrettables" lors de la retransmission des jeux Olympiques sur France 2. "Un certain nombre de commentaires relatifs à l’histoire du Brésil relevaient d’approximations ou d’erreurs historiques regrettables", selon un communiqué du Conseil supérieur de l'audiovisuel. "D’autres, notamment ceux relatifs à l’esclavage, pouvaient être considérés comme présentant une vision déformée d’une période historique très douloureuse", ajoute le CSA.

Le Conseil avait été saisi en août par des téléspectateurs et une association antiraciste. Deux plaintes de téléspectateurs dénonçaient la "xénophobie" de ces commentaires et une plainte du Conseil représentatif des associations noires (Cran), le "prisme colonialiste" des commentateurs. Le Cran avait alors regretté que la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques ait "donné lieu à un véritable festival d'erreurs, d'inepties et de propos colonialistes tenus par Daniel Bilalian et Alexandre Boyon".

Il avait également déploré qu'ils aient déclaré que "Le Brésil a utilisé les services de ces esclaves africains qui venaient de l'ensemble du continent africain". "Affirmer que le trafic a été +nécessaire+, et qu'on utilisait +les services+ des esclaves constitue une présentation maladroite, pour ne pas dire équivoque, qui tend à minimiser, voire à justifier l'esclavage, qui fut un crime contre l'humanité", avait souligne l'association.

La direction de France Télévisions avait dit "regretter ces commentaires". Le CSA déplore également dans son communiqué "le caractère dévalorisant, voire discriminant, des commentaires relatifs aux athlètes japonais tenus lors d’une épreuve de gymnastique". "Le Conseil a tenu à rappeler au groupe France Télévisions ses obligations de rigueur dans le traitement de l’information et d’exemplarité en matière de lutte contre les discriminations et de respect de droits des femmes".

Selon le CSA, des propos de la part de certains journalistes étaient "susceptibles de porter atteinte à l’image des femmes", notamment des commentaires relatifs à une lutteuse japonaise.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le Conseil avait été saisi en août par des téléspectateurs et une association antiraciste.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-