Les téléspectateurs de TPMP en ont marre des gilets jaunes

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 27 novembre 2018 - 17:06
Image
Cyril Hanouna
Crédits
© JOEL SAGET / AFP/Archives
Cyril Hanouna a reçu lundi soir deux porte-paroles des gilets jaunes et les fans de TPMP ont crié leur-ras-le-bol sur les réseaux sociaux.
© JOEL SAGET / AFP/Archives
Cyril Hanouna a une nouvelle fois donné la parole aux gilets jaunes lundi soir dans TPMP. Mais il s'est ensuite confronté aux critiques des téléspectateurs qui en ont marre de parler politique et veulent revenir aux fondamentaux de l'émission: le divertissement.

Cyril Hanouna s'est autoproclamé porte-parole des gilets jaunes à la télévision. C'est en ce sens qu'il s'accorde beaucoup de temps dans Touche pas à mon poste pour parler de cette mobilisation nationale.

Alors après avoir reçu quatre représentants médiatiques du mouvement mardi dernier sur TPMP, il en a invité deux autres lundi 26 au soir aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) et de l'écologiste Julien Bayou.

A partir de 20h45, l'antenne de C8 n'a plus été occupée que par ce sujet. Ce qui n'a pas du tout plu aux fans de TPMP, qui ont confié leur mécontentement sur Twitter ensuite.

En effet les téléspectateurs ont fait connaître leur ras-le-bol de voir leur émission favorite, habituellement consacrée au divertissement et à l'actualité people ou télévisuelle, accaparée par des sujets politiques.

Lire aussi: journalistes bousculés par les gilets jaunes - les propos de Sophia Chikirou choquent

Beaucoup ont de plus reproché à Cyril Hanouna de ne pas rester neutre dans le traitement de l'actualité gilets jaunes, et parfois même de se moquer voire de censurer certains propos, en coupant notamment la parole à Maxime Nicolle (un des huit représentants autoproclamés par un communiqué posté lundi) et à Benoît (un autre gilet jaune), ayant une vision différente des actions à entreprendre pour faire plier le gouvernement sur la question des taxes.

De nombreux téléspectateurs ont quitté C8 lundi soir, et menacent de ne plus y revenir tant que la mobilisation des gilets jaunes sera en cours.

Et aussi:

Gilets jaunes: toute l'extrême droite était sur les Champs-Elysées mais n'y a vu que l'ultra gauche

Les "gilets jaunes", symptôme d'une défiance croissante vis-à-vis de l'impôt

Info FS- La délégation "officielle" des Gilets Jaunes est "autoproclamée" selon un important mouvement régional

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.