Santé : Le boom du tourisme capillaire en Turquie VIDEO

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Santé : Le boom du tourisme capillaire en Turquie VIDEO

Publié le 07/06/2021 à 12:49 - Mise à jour à 13:22
@Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): R.A.H
-A +A

La Turquie apparait comme une destination phare du tourisme médical, avec comme spécialité mondialement reconnue la chirurgie capillaire.

Sur les réseaux sociaux, pas un influenceur de renom qui ne vante les mérites de la chirurgie capillaire en Turquie. Plusieurs célébrités françaises comme les rappeurs marseillais Kofs et Naps, ont d’ailleurs franchi le pas pour en finir avec la calvitie.

Il faut dire qu’à 3000 euros  l’opération, la greffe capillaire revient là bas trois fois moins cher qu’en France. Rien qu’à Istanbul on estime à 2500 le nombre de ces cliniques spécialisées.

Ce qui plait particulièrement à la clientèle française c’est la prise en charge totale depuis l’aéroport, avec chauffeur et nuitées d’hôtel incluses, ou comment allier l’utile à l’agréable.

 

1,2 millions de touristes médicaux l’an dernier en Turquie

Selon des chiffres étatiques, et en dépit des restrictions de voyage imposées depuis l’an dernier, le tourisme médical a attiré plus d’1,2 million personnes en Turquie en 2020.

A noter que l’essentiel de cette patientèle internationale vient de pays musulmans comme l’Irak, la Libye, l’Azerbaïdjan, l’Algérie, l’Arabie Saoudite et le Kazakhstan.

A Istanbul nous avons visité la clinique Este Medica, qui jouit d’une bonne réputation dans ce secteur parfois terni par des cliniques dites clandestines. « Ici, vous avez 2 catégories de cliniques qui opèrent. Les cliniques légales et les “illégales”. La réglementation est très contraignante et permet d’encadrer la profession et les pratiques en Turquie. La conformité aux exigences permet de garantir aux patients un service de meilleure qualité, respectueux de procédures strictes pour la stérilisation et la mise aux normes des équipements. » précise le Dr Bahadir Servan Ayar, spécialiste de la transplantation capillaire

« Ici on met l’accent sur la sécurité et les normes réglementaires. Nous pratiquons de la microchirurgie, nous devons informer nos patients des aspects cliniques de chaque intervention sous la supervision de docteurs, chirurgiens et anesthésistes. Les implications de l’anesthésie même locale et plus généralement, de tout acte de microchirurgie, la stérilisation des équipements, la technologie à ultrason. Nous sommes une référence pour notre équipement et notre savoir-faire opératoire, cela explique aussi notre succès. »  Ajoute-t-il.

Salvo Cohen le responsable communication de la clinique précise : « On utilise notamment des techniques reconnues comme le PRP, Le plasma enrichi en plaquettes est très important pour la transplantation capillaire. Ce n’est pas nouveau mais très important tout de même, il permet une cicatrisation plus rapide. »


Prise en charge du séjour

La méthode est simplifiée et la prise de contact dématérialisée : « Nous sommes une référence et nos patients représentent nos meilleurs ambassadeurs. Nos patients nous font parvenir leurs clichés que nous examinons pour déterminer la nature des interventions à envisager. Dès réception du billet d’avion, nous prenons en charge l’organisation du séjour et la planification des interventions. L’ensemble du traitement est dispensé dans notre hôpital. Quelques jours plus tard, nos clients sont prêts pour le retour. » assure le Dr Servan Ayar.

Dans cette clinique, les implants capillaires représentent déjà 55% des opérations effectuées.

L’an dernier, la Turquie a généré plus de 4 milliards de dollars de revenu grâce au tourisme médical.

 

Auteur(s): R.A.H

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Istanbul

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-