Fin du stockage illimité et gratuit sur Google Photos. Quelles alternatives ?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Fin du stockage illimité et gratuit sur Google Photos. Quelles alternatives ?

Publié le 03/06/2021 à 11:25
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Depuis que les smartphones se sont généralisés, les albums photos se remplissent sans cesse de clichés pris par l’utilisateur lui-même, mais aussi par ses enfants, ses amis et tous ses contacts qui transmettent les photos par Whatsapp ou d’autres applications de messagerie. On y trouve les photos classiques des enfants, des vacances, des couchers de soleil, des repas, mais aussi des photos de tout et de rien, et même des photos faites par erreur sans même s’en rendre compte ! Avec toutes ces photos, les services de stockage se sont développés, mais lorsqu’ils évoluent, il y a alors un risque de tout perdre ! On pensait que nos photos étaient saines et sauves stockées sur Google Photos, ce service de sauvegarde illimitée et gratuite prend fin. Après le 1er juin, les utilisateurs n'auront plus que 15 Go de stockage cloud gratuit. Alors que faire désormais des tonnes de photos accumulées chaque jour ?

Êtes-vous obligé de payer pour stocker vos photos sur Google?

Avant de vous lancer dans la migration de toutes vos archives photos sur une autre plateforme, sachez que jusqu'à 15Go de stockage sont toujours gratuits chez Google Photos. Pour savoir si vos photos dépassent cette limite ou non, vous pouvez vous rendre sur le site de gestion du stockage. Vous verrez sûrement qu’il vous reste encore beaucoup de place. Google estime qu'environ 80% des utilisateurs pourront stocker trois ans de photos sans dépasser le seuil de la limite de stockage gratuit.

Pour ne pas dépasser la limite des 15Go, vous pouvez toujours essayer de garder de bonnes habitudes de gestion de vos archives en supprimant les clichés flous, ou les captures d'écran que vous n'avez plus besoin de garder. Le site de gestion des images vous propose déjà ces catégories, rangées automatiquement pour vous aider à conserver seulement les photos que vous souhaitez garder. Le logiciel est capable d'identifier aussi des fichiers volumineux. Cela signifie non seulement que vous pouvez voir combien d'espace ils occupent, mais aussi les supprimer facilement si vous voulez vous débarrasser d’elles. Pour vous assurer que vous uploadez sur le cloud seulement les photos déjà triées, n’oubliez pas de désactiver la synchronisation automatique des photos. On peut aussi choisir de stocker les photos en « haute qualité » (compressé) ou « original » (non compressé). Si vous pensez un jour dépasser le seuil de stockage gratuit, le stockage de 100 Go aura un prix de 1,99 euros par mois, ou 19,99 euros l'année, et les prix peuvent aller jusqu'à 149,99 € par mois pour 30 To.

Les alternatives à Google Photos

Évidemment d'autres alternatives existent. Amazon, par exemple, propose avec Amazon Prime une offre Amazon Photo. Pour 49 € par an ou 5,99 € par mois, vous avez accès à un pack de services du géant du e-commerce : la livraison sous 24h, Prime Video, Twitch, mais aussi, le stockage de photos. OneDrive de Microsoft permet jusqu’à 5 Go de stockage, et en payant 2 € par mois, vous obtiendrez 100 Go. Dropbox offre, pour 11,99 € par mois (ou 120 € par an), jusqu'à 2 To de stockage cloud. La plateforme Albums propose 30 To de stockage photos et vidéos. Cette plateforme, gratuite pour l’instant, pourrait facturer à l'avenir certaines nouvelles fonctions.

Et le stockage local ?

Il n’y a pas que le cloud ! Les disques durs et les clés USB existent toujours, et ils peuvent servir à stocker photos et vidéos. Cependant, ces objets physiques ont des faiblesses de sécurité, car ils sont exposés à la perte ou au vol. Il faut donc faire très attention avant de transférer toutes vos photos sur un disque dur, et il est préférable de prévoir plusieurs sauvegardes, physiques ou sur le cloud.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Alors qu’ on pensait que nos photos étaient saines et sauves stockées sur Google Photos, ce service de sauvegarde illimitée et gratuite prend fin

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-