Gastro-entérite : les prémices de l'épidémie sont là, la grippe est encore loin

Auteur:
 
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 06 novembre 2017 - 15:49
Image
Grippe et gastro: campagne pour le lavage des mains.
Crédits
©Inpes
Le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 100 cas pour 100.000 habitants.
©Inpes
L'observation des symptômes de la gastro-entérite fin octobre montre que la France est encore sous le seuil épidémique, avec toutefois des pics dans certaines régions. Les cas de grippes, eux, restent encore très rares.

Le froid a fait son grand retour cette semaine sur une bonne partie de la France, annonçant l'hiver et les maladies qui l'accompagnent. Il n'est pas encore question d'épidémie, mais les premiers signes de l'arrivée de la gastro-entérite se font sentir, selon les données du Réseau Sentinelle.

Son rapport pour la semaine du 23 au 29 octobre dernier montrent ainsi un nombre de consultations pour diarrhée aigüe, indicateurs du développement de la gastro-entérite, qui a a atteint un niveau "faible à modérer".

"Le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 100 cas pour 100.000 habitants", fait savoir le Réseau Sentinelle. Un niveau qui reste assez nettement sous le seuil épidémique, fixé pour cette période de l'année à 159 cas pour 100.000 habitants.

Toutefois, on note en observant la carte de France du taux d'incidence de très grande disparité selon les régions. Le quart nord-est est ainsi nettement plus touché avec parfois plus de 300 consultations pour 100.000 habitants, en Picardie ou en Champagne-Ardenne. Le littoral de la région Paca est également particulièrement concerné.

Afin d'éviter d'être contaminé, l'InVS rappelle que "les mains constituent le vecteur le plus important de la transmission des virus entériques et, de ce fait, l’hygiène des mains est primordiale (eau et savon, ou produit hydro-alcoolique)". Quant à ceux qui sont déjà touchés, "la meilleure prévention des complications de la diarrhée aiguë est la réhydratation précoce à l'aide des solutés de réhydratation orale".

Quant à la grippe, elle semble encore assez loin "aucune activité épidémique n’a été détectée", avec un taux de consultations pour ses symptômes de seulement 12 pour 100.000 habitants. 

À LIRE AUSSI

Image
Un plat d'huîtres.
Les huîtres favoriseraient la gastro-entérite chez les humains
Selon une étude chinoise, les huîtres contiendraient plus de 80% des novovirus, notamment ceux responsables de la gastro-entérite. La majorité des novovirus proviennen...
05 septembre 2015 - 18:52
Société
Image
"Je suis malade..."
Pourquoi tombe-t-on plus souvent malade en hiver ?
La promiscuité, une barrière contre les virus moins efficace, un système immunitaire ralenti, des maisons mal ventilées... Autant de raisons qui font que l'on tombe pl...
24 septembre 2015 - 13:27
Lifestyle

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.