Gilets jaunes et péages vandalisés : le trafic encore impacté en plusieurs points

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 20 décembre 2018 - 12:20
Image
Action de gilets jaunes à un péage près de Marseille, le 9 décembre 2018
Crédits
© SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives
Plusieurs péages ont été dégradés par des gilets jaunes, occasionnant d'importantes perturbations du trafic.
© SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives
Alors que de nombreux barrages de gilets jaunes ont été levés depuis samedi, certains éléments radicaux ont dégradé plusieurs péages, entraînant des perturbations du trafic qui persistaient ce jeudi sur les autoroutes.

Après une mobilisation bien moindre samedi 15, suivie de la levée de nombreux points de blocages, le mouvement des gilets jaunes apparaît clairement proche de sa fin, du moins sur le terrain. Mais les éléments les plus radicaux maintiennent leurs actions, notamment sur les autoroutes, théâtre de dégradations perturbant toujours le trafic ce jeudi 20.

"Des manifestations sont encore en cours sur une dizaine de points du réseau", annonçait au matin Vinci autoroutes.

Voir: Gilets jaunes - Vinci enflamme le débat sur les péages devenus "symboliques"

"Sur l’autoroute A7, les échangeurs de Bollène (n°19), d’Orange Sud (n°22) restent fermés en entrée comme en sortie suite aux importantes dégradations et actes de vandalismes subis lors des manifestations", explique l'exploitant. Sur l'A9 "les échangeurs de Narbonne Sud (n°38) et Agde (n°34) restent fermés devant l’ampleur des dégâts".

"La plus grande prudence s’impose à l’approche des péages et des accès aux autoroutes, où de nombreux piétons sont présents dans des conditions de visibilité qui peuvent être réduite selon la météo ou l’heure".

La circulation a pu reprendre sur l'A50 dans le sens Marseille/Toulon suite à l'incendie du péage de Bandol dans la nuit de lundi 17 à mardi 18, engendrant la coupure de l’autoroute. A l'aube ce jeudi, les travaux de sécurisation dans l'autre sens étaient encore en cours.

Dix-sept personnes ont été interpellés suite à cet incendie, 14 ont été placées en garde à vue dont 7 présentaient des antécédents judiciaires.

Depuis plusieurs semaines, des péages et installations autoroutières du sud de la France, de Perpignan à Orange en passant par La Ciotat, ont été dégradés. Dans la nuit de mardi à mercredi, c'est un local appartenant à Vinci, à Bessan, dans l'Hérault, qui a été endommagé par un sinistre.

Lire aussi:

Péages "gratuits": non, les conducteurs n'auront pas à rembourser Vinci

Mariage: deux gilets jaunes se disent "oui" sur un péage occupé (photos)

Un député LREM (ivre?) prêt à se battre contre des gilets jaunes à un péage (vidéo)

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.