Pourquoi se fait-on la bise?

Pourquoi se fait-on la bise?

Publié le 24/02/2016 à 14:56 - Mise à jour le 04/04/2016 à 10:31
©JeroenvanderMeyde/Wikimediacommons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Stanislas Stantchev
-A +A

Signe d'amitié et de respect, la bise est une tradition française incontournable. Mais pourquoi a-t-elle autant de signification dans notre société?

C'est une tradition qui remonterait à la Bible. "Dès que Laban eut entendu parler de Jacob, fils de sa sœur, il courut au-devant de lui, il l'embrassa et le baisa, et il le fit venir dans sa maison", peut-on lire dans La Genèse, chapitre 29 verset 13. En France, faire la bise est une habitude, lorsque deux personnes proches veulent se saluer. Dans certains départements, d'ailleurs, comme dans la Sarthe, on fait la bise quatre fois, d'après le site Combiendebises, qui se réfère aux votes des internautes. Dans le Finistère, la tradition veut que les gens se fassent une bise. Et si la majorité du nord de la France tend la joue droite avant la gauche, c'est l'inverse en Alsace et dans la région niçoise.

Mais pourquoi fait-on la bise sur la joue? Selon le spécialiste de l'anthropologie du corps David Breton cité par L'Express, faire la bise est une rare occasion de toucher le visage d'autrui, et la joue qui est habituellement sans grand intérêt prend tout d'un coup une certaine valeur. "Les enfants sont l'objet d'innombrables baisers de la part de tous", explique le sociologue, ce qui n'est pas le cas à l'âge adulte. La bise est donc l'occasion de montrer son affection, son amitié ou encore son respect, tout en intégrant un certain degré de proximité, par exemple dans le monde de l'entreprise où deux collègues peuvent se serrer la main ou se faire la bise.

"C'est d'abord un signe d'égalité: on se fait face", commente le philosophe Gérarld Cahen, toujours cité par L'Express. "Ce qui est frappant aujourd'hui, c'est que tout le monde embrasse tout le monde. A la génération de nos parents ou de nos grands-parents, on n'embrassait pas un adulte à la fin du premier repas pris ensemble. Il y a une démocratisation du baiser, dans une société où on a besoin de recréer des contacts qui manquent".

La bise a également changé de dimension dans la société. Gérald Cahen, auteur de Le Baiser: Premières leçons d'amour, estime, dans Le Parisien, qu'il était impensable il y a quelques décennies que deux hommes amis se fassent la bise entre eux. "Jusqu’à récemment, il ne me serait pas venu à l’esprit d’embrasser mes amis", avoue-t-il. Aujourd'hui, les femmes respectent toujours plus la bise que les hommes, mais cette pratique est devenue une tradition pour la majorité des Français. Pour les étrangers qui viennent visiter l'Hexagone, la bise peut les gêner, voire les choquer, car ils n'ont pas l'habitude. Aux Etats-Unis, par exemple, les gens se saluent en se faisant un léger câlin, ou tout simplement en se serrant la main. Pas question de toucher au visage.

 

Auteur(s): Stanislas Stantchev

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La bise de Beatrix des Pays-Bas, ancienne reine du pays qui a abdiqué en faveur de son fils Willem-Alexander, roi actuel.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-