Délation, censure et corruption, les seuls secteurs dont nos dirigeants favorisent la croissance

Auteur(s)
Caroline Porteu pour France-Soir
Publié le 11 mars 2024 - 16:13
Image
blind
Crédits
Unsplash
L’Assemblée nationale votait une loi paraissant assez surréaliste dans une société qui se prétend libérale.   
Unsplash

TRIBUNE - Mercredi 6 mars dernier, l’Assemblée nationale votait une loi paraissant assez surréaliste dans une société qui se prétend libérale.   

Je vous en livre un extrait :  

Image
 

L’apparition du caractère « non public » est intéressante ! Suffit-il que j’informe les services de police que mon voisin, avec lequel je suis en conflit, a tenu des propos racistes, pour qu’il soit puni ? Réveillons les corbeaux ! On ne peut manquer se rappeler une période où la dénonciation était devenue la norme ! Étonnant d’ailleurs que ne soit pas précisée la rémunération du délateur.  

Ce genre de texte est juste l’annonce d’un retour des pratiques totalitaires que nous avons pu connaître par le passé. 

Il parait qu’un texte assez similaire serait en cours en Belgique.  

Cette censure qui se met en place dans nos pays doit vraiment nous alerter, car les mesures se multiplient.  

Nous avons le DSA (Digital Service Act) mis en place par Thierry Breton au niveau de l’Union européenne qui veut régenter les réseaux sociaux, effectif depuis le 17 février dernier. Il faut d’ailleurs savoir à ce sujet que cette loi nous vient directement des USA et de la CIA en particulier et que le cabinet américain Newsguard choisi par Thierry Breton pour l’aider à la mettre en place travaille directement avec ces institutions américaines. Ces informations ont été directement annoncées lors d’une interview entre Tucker Carlson et Mike Benz que je ne peux que vous suggérer d’écouter avec soin.  

Il faut également savoir que la DGSI a récemment alerté les pouvoirs publics sur le risque inhérent au recours à des cabinets étrangers : 

On peut également évoquer l’article 4 de la Loi sur les dérives Sectaires qui interdit toute critique de la politique sanitaire du gouvernement ou des consignes de l’OMS  

Nous avons la mise en œuvre de censure dans différents médias : 

France-Soir qui vient de gagner au Conseil d’État concernant le maintien de son agrément de presse.  

Cnews qui se voit menacé de se faire retirer son canal d’émission par l’Arcom et je ne peux que recommander aux lecteurs d’écouter l’audience surréaliste de la Commission chargée d’interviewer monsieur Nadjar, Pascal Praud et Laurence Ferrari, séance qui faisait furieusement penser à un tribunal d’inquisition moyen-âgeux.  

On peut également évoquer la censure totale de chaînes étrangères comme Sputnik, Russia Today,  ou Rumble, la suppression récente de dizaines de comptes Telegram considérés comme pro-russes.  

Mais au-delà d’une volonté de museler toute forme d’opposition « réelle », toute pensée qui ne répondrait pas aux normes fixées par nos dirigeants, il existe sans doute d’autres motivations liées au développement de la corruption au plus haut niveau des Etats ou des structures supra-étatiques.   

Quelques exemples rapides seront suffisants pour étayer cette hypothèse :

1°) Sur la politique sanitaire, on attend toujours les SMS de Mme Von der Leyen au sujet des vaccins commandés au nom de l’U.E.  

2°) Sur l’Ukraine par exemple : 16 Milliards auraient disparu depuis deux ans !!  

3°) Sur l’Ukraine toujours, une déclaration assez stupéfiante de Thierry Breton, faisant suite à une déclaration Ukrainienne au sujet du nombre d’obus livrés :   

300 000 obus ont été donnés l'année dernière, 550 000 seront donnés à la fin du mois de mars. Il reste deux autres canaux : car l'Ukraine achète directement à notre base industrielle : 350 000 obus à ce jour, ce qui confirme qu’une partie des fonds attribués revient dans les pays émetteurs. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Pourquoi ne pas substituer aux fonds leur valeur équivalente en obus ? Il est vrai que cela rendrait plus difficile le paiement de rétrocommissions à des intermédiaires.

 

4°) Un inspecteur Belge qui enquêtait sur le Qatar Gate au niveau de l’Union européenne a porté plainte pour tentative d’assassinat 

5°) La récente démission de Victoria Nuland pourrait également avoir un rapport avec un trou de quelques milliards de dollars sur les budgets alloués à Maidan et à l’Ukraine en 2018. Le FBI enquête : 

 Image
 

6°) Nous n’avons pas non plus vraiment d’informations sur les vrais propriétaires actuels d’un pourcentage élevé des terres agricoles ukrainiennes, ce qui pourrait nettement expliquer pourquoi l’U.E. veut voir la Russie en sortir le plus vite possible. Certaines rumeurs prétendent même que la loi promulguée par Zelensky en 2022 aurait donné plein pouvoir à des non Ukrainiens pour acheter les terres en question, et que des sociétés comme Monsanto ou Dupont, filiales de Black Rock et de Vanguard, auraient commencé par les louer avant d’en devenir pleinement propriétaires.  

Au regard des chiffres annoncés par l'article de l'Observateur.ch datant de 2002, on peut logiquement se dire que ces pourcentages ont dû largement augmenter depuis. Et cette explication rend très cohérente la volonté de l’UE de maintenir toutes les importations en provenance d’Ukraine, malgré la colère de nos agriculteurs et la non-conformité à nos propres normes.  

7°) Il existe aussi d’autres formes de corruption : Par exemple, indexer les honoraires de nos médecins en fonction du nombre de vaccins effectués sur leurs patients, ce qui revient à les transformer en représentants de commerce, commissionnés, en les privant de leur statut de conseils indépendants. 

8°) Truquer les élections comme ce qui vient de se passer lors de la Commission présidée par Jean Marc Zulesi , élu Renaissance, lors du vote sur la sûreté nucléaire et la fusion ASN – IRSN. 

La vidéo se suffit à elle-même et il faut remercier la députée Clémence Guetté, LFI, qui a exigé le recomptage. La vidéo a déjà été vue par plus de 2 millions de personnes au moment où j’écris cet article.  

Tous ces exemples démontrent que notre société est en train d’enterrer définitivement des notions comme l’article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme sur la liberté de conscience ou l’article 1 de la Loi de 1905 et que désormais, liberté de conscience et liberté d’expression qui lui sont par définition associées ne font plus partie de la conception de l’État de droit pour les politiques qui nous dirigent.  

Pour rappel : Article 1 de la Loi de 905  

La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public 

Article 18 de la DUDH 

« Toute personne a le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites » 

Alors qu’il s’agisse de la politique sanitaire, des vaccins, de la guerre en Ukraine, de nos finances publiques, nous devons faire en sorte de faire cesser ces censures multiples destinées à détruire la démocratie et favoriser la montée d’une corruption démentielle.  

À LIRE AUSSI

Image
Tribune Caroline Porteu crise immobilière partie 2
Crise Immobilière en cours (partie 2) : disparition de la taxe foncière  ?
TRIBUNE - Le 5 janvier dernier, j’ai publié une tribune sur l’énorme crise immobilière à venir, en raison, entre autres, de la nouvelle réglementation mise en place af...
22 janvier 2024 - 19:40
Opinions
Image
Davos Tribune Caroline Porteu Point de situation
Quel est notre avenir ? Point de situation en ce début d'année 2024
TRIBUNE - Il ne s’agit pas ici de faire des prévisions astrologiques, ni économiques, mais il est bon d’avoir une vision globale de tout ce qui se passe actuellement d...
17 janvier 2024 - 18:47
Opinions
Image
Tribune Caroline Porteu Europe
Cri de colère d’une Française exaspérée
TRIBUNE - Médias et politiques nous prennent définitivement tous pour des imbéciles. Lorsque je parle des médias, je vise en premier lieu les médias subventionnés par...
24 décembre 2023 - 12:33
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambigu, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, v...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.