Les énormes enjeux financiers du “vaccin” , et la plainte de Me Brusa

Les énormes enjeux financiers du “vaccin” , et la plainte de Me Brusa

Publié le 18/12/2020 à 16:20
Pexels
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Nicole Delépine pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Tribune : Les vaccins « thérapie génique » anticovid, une manne de milliards de dollars et une plainte pénale.

Plainte pénale de reaction19 contre la thérapie génique abusivement appelée vaccin anticovid.

L’association Reaction19fr et son fondateur ont déposé le 16 décembre une plainte pénale contre X [1] contre la thérapie génique abusivement appelée « vaccin » que la propagande mondialiste tente de faire admettre aux peuples comme la seule solution pour espérer retrouver une vie normale. Que nenni, il ne s’agit que d’une arnaque mondiale pour générer des profits monstrueux, renflouer les banques et pendant ce temps ruiner les classes moyennes au nom d’une épidémie construite sur une fausse pandémie et rendue destructrice par des mesures liberticides prétendument sanitaires.

 

Comuniqué de presse de l'association Reaction 19 

L’association Loi 1901, REACTION19 qui compte 40.000 adhérents et représentée par monsieur Carlo Alberto BRUSA son président, et monsieur Riccardo MEREU, coprésident, informe par le présent communiqué de presse, du dépôt de ce jour, d’une plainte pénale article 40 du Code de procédure pénale, auprès du procureur de la République de Paris, contre l’usage qui est envisagé pour la population des vaccins dénommés ARN Messager.

La plainte vise les délits qui suivent :

– Délit de mise en danger délibérée de la vie d’autrui

– Art. 223-1 du Code pénal

– Délit de tromperie aggravée

– Article L213-1 et L213- du Code de la consommation

– Délit d’abus de faiblesse

– Article 223-15-2 du Code pénal

– Délit d’extorsion aggravée

– Art. 312-2 du Code pénal.

 Elle sera ainsi instruite selon les formes légales en la matière par le parquet et le cas échant par le juge d’instruction saisi d’une plainte avec constitution de partie civile à défaut d’enquête préliminaire ouverte par le procureur général.

Les plus hautes autorités de l’État français, ainsi que l’ensemble des députés et sénateurs seront informés du dépôt de cette plainte, afin que chacun saisisse les responsabilités pénales qui pourront être retenues pour les complices de ces délits.

Fait à Paris le 16 décembre 2020

Ass. REACTION 19    63, Rue la Boétie 75008 Paris      www.reaction19.fr

 

Arnaque médicale et financière

Ce pseudo-vaccin mis sur le marché en dehors de toutes les procédures de sécurité habituelles en raison d’une pandémie qui tue moins de 0,001 de la population française et 0,0003 des Allemands est une énorme arnaque financière avec les millions de dollars déjà récoltés en Bourse par les patrons des laboratoires fabricants.

C’est aussi une tricherie scientifique puisque les médecins et autres professions médicales ne disposent que des communiqués de presse des laboratoires sans aucune démonstration de l’efficacité de ces drogues mises à la hâte sur le marché, ni des effets secondaires à court, moyen et long terme.

 

Comment comprendre cette excitation pro-vaccinale : l'argent 

Et comme nous, citoyens lambda, n’avons aucune idée des sommes en jeu, nous partagerons ici quelques informations de globalresearch.ca

Big Pharma et big profits : Le marché des vaccins de plusieurs milliards de dollars [2]  publié pour la première fois le 27 janvier 2016

« L’activité vaccins va bientôt devenir une source majeure de profits pour les plus grandes sociétés pharmaceutiques du monde. Un communiqué de presse (Business Wire, 21 janvier 2016) publié par marketwatch.com indique que Technavio, l’une des principales sociétés de recherche et de conseil technologiques au monde, prévoit que les sociétés pharmaceutiques qui produisent des vaccins atteindront des bénéfices estimés à 61 milliards de dollars d’ici 2020.

Aujourd’hui, le marché des vaccins vaut près de 24 milliards de dollars (2016) Le rapport intitulé « Global Human Vaccines Market 2016-2020 » donne une « analyse approfondie » des revenus possibles et des « tendances des marchés émergents » à l’échelle mondiale »

 L’introduction de nouveaux produits alimente la croissance du marché.  Il existe deux types de vaccins humains, thérapeutique (cancer, troubles métaboliques, maladies chroniques et maladies infectieuses) et préventif (vaccinations pédiatriques en particulier) qui sont estimés à 55 milliards de dollars dans le monde entier. Le magazine Atlantic a publié en 2015 un article intitulé « Les vaccins sont rentables, et alors ? » [3].

Qu’est-ce qui a motivé les sociétés pharmaceutiques à se concentrer sur le marché des vaccins au cours de la dernière décennie, selon The Atlantic ?

Depuis 2000, l’Alliance Gavi a vacciné 500 millions d’enfants dans les pays pauvres.  GlaxoSmithKline a indiqué que 80 pour cent des doses de vaccin fabriquées en 2013 sont allées aux pays en voie de développement.  Les vaccins vont aussi faire des profits dans les pays à revenu élevé : représentant 82 % des ventes mondiales de vaccins en valeur, selon l’Organisation mondiale de la santé.

 

Deux vaccins « blockbuster » ont envahi le marché :

Conjugué pneumococcique pour la méningite et autres infections bactériennes,

Vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) dont le Gardasil.

Merck est le seul géant pharmaceutique autorisé à produire et à vendre le vaccin contre la rougeole Prodquad et le MMR II (également utilisé pour la rougeole, les oreillons et la rubéole) et Varivax, un vaccin contre la varicelle. Selon Lam de « the atlantic », les trois vaccins combinés se sont élevés à plus de 1,4 milliard de dollars de bénéfices de ventes pour Merck en 2014.

Le très controversé vaccin contre le papillomavirus Gardasil a également rapporté 1,7 milliard de dollars de profits à Merck.

Un porte-parole de Merck a déclaré à The Atlantic que les vaccins demeuraient l’un de ses principaux domaines d’intérêt — il a généré des ventes de 5,3 milliards de dollars en 2014.

Les analystes disent que la marge bénéficiaire est « entre 10 et plus de 40 pour cent. »

Le couple milliardaire Bill et Mélina Gates a promis au moins 10 milliards de dollars pour les programmes mondiaux de vaccination censés lutter contre la polio et la rougeole, c’est là que Merck & Co ont leur maximum de profit. Il est également connu que Bill Gates a nommé l’ancien président et chef de la direction de Merck, Raymond Gilmartin au conseil d’administration de Microsoft où il est resté plus de 11 ans avant sa retraite en 2012.

En 2015, Brandy Vaughan, (qui vient de décéder brutalement) ancienne employée et dénonciatrice de Merck, s’est prononcée contre le projet de loi SB277 sur l’obligation vaccinale de l’État de Californie et a déclaré : les États-Unis donnent plus de vaccins à leur peuple que tout autre pays dans le monde. Notre programme pour les moins d’un an comporte deux fois plus de vaccins que les autres pays développés et le taux de mortalité infantile le plus élevé de tous les pays développés.

Le Mississippi a le taux de vaccination le plus élevé des États-Unis – le taux de mortalité infantile le plus élevé.

Évidemment cette lanceuse d’alerte célébrée aujourd’hui sur les réseaux sociaux à la suite de sa mort brutale et suspecte n’était pas étonnée que les grands médias ne communiquent pas ces données pourtant importantes dans le choix que devrait pouvoir faire chaque parent pour le destin de son enfant.

En résumé le vaccin est le médicament pharmaceutique à marge bénéficiaire la plus élevée sur le marché.

Le plus grave est que la sécurité vaccinale est faible car les vaccins sont les seuls produits aux États-Unis qui n’entraînent pas de responsabilité pour le laboratoire fabricant depuis 1986 ! les poursuites se font devant l’État qui le cas échéant indemnise les victimes. Les laboratoires ne sont donc pas incités à investir pour améliorer la sécurité de leurs vaccins

Dans le monde, il y a des poursuites judiciaires en raison de complications graves et décès post-Gardasil : en Espagne, au Japon, et en France.

Le vaccin contre la grippe a été retiré du marché pour cinq ans en Australie après des décès et des complications post-vaccinales.

Le Dengvaxia a été retiré du marché aux Philippines après l’explosion de formes graves (dont une centaine de morts) post-vaccinales et de multiples procès sont en cours contre les responsables de ce fiasco.

Prevenar a été interdit en Chine. Le programme de vaccination de Pfizer y a été supprimé. La France vient de sortir le rotavirus de son programme après des décès et des accidents infantiles.

Avec une prévision de 61 milliards de dollars de ventes prévues, de nouveaux vaccins seront développés pour presque n’importe quoi.

« L’acteur et humoriste Jim Carrey a déclaré que « 150 personnes meurent chaque année d’être frappé par la chute d’une noix de coco. Ne vous inquiétez pas, les fabricants de médicaments développent un vaccin ». Avec 271 vaccins en production, les commentaires de Jim Carrey, qui ont été critiqués par les médias traditionnels, ne sont peut-être pas si farfelus que cela, après tout ».

 

Article publié à l'origine sur Ripostelaique

[1]  Disponible sur le site reaction19fr
[2] Big Pharma et big profits : Le marché des vaccins de plusieurs milliards de dollars (globalresearch.ca)
[3] The Atlantic magazine published an article in 2015 titled ‘Vaccines Are Profitable, So What ? Author Bourree Lam

 

 

Auteur(s): Nicole Delépine pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les énormes enjeux financiers du “vaccin”

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir