20 sénateurs LR exigent la fin immédiate du passe vaccinal : "Fin mars, début avril est inacceptable"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 13 février 2022 - 22:53
Image
Passe sanitaire
Crédits
Hans Lucas via AFP
Vingt sénateurs LR enjoignent le gouvernement à mettre fin au passe vaccinal.
Hans Lucas via AFP

Dans une tribune collective publiée ce dimanche 13 février dans Le Figaro, vingt sénateurs LR demandent la suspension immédiate du passe vaccinal : « Une levée possible du passe vaccinal fin mars-début avril n’est pas acceptable », martèlent-ils, estimant qu’il n’existe aucune raison justifiant son maintien.

D’emblée, les sénateurs sonnent la charge en soulignant que le passe vaccinal ne répond aucunement à un besoin sanitaire, mais purement et simplement à un calcul politique : « Après avoir mis les Français en liberté surveillée, le gouvernement voudrait être celui qui les libère, à quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle », dénoncent-ils.

Une accusation qui sera réitérée sans détour ultérieurement : « Le gouvernement doit arrêter d’« emmerder les Français » avec des mesures politiciennes dissimulées derrière des prétextes sanitaires. »

« Le passe vaccinal n’a aucun sens »

Point par point, les élus de droite dissèquent les arguments régulièrement mis en avant par l’exécutif. « Le passe vaccinal n’a aucun sens » si l’objectif du gouvernement est de limiter la circulation du virus, notent-ils, avant de souligner qu'« un test négatif serait bien plus efficace qu’une preuve de vaccination, puisque ni deux, ni trois, ni quatre doses n’empêchent d’être contaminé et contagieux ».

S’agissant de l’argument selon lequel le passe vaccinal serait nécessaire pour accroitre le taux de vaccination, les auteurs de la tribune jugent que « c’est une chimère de croire que les réticents à la vaccination d’hier seront les convaincus de demain. »

Vis-à-vis de la situation de l’hôpital qui serait saturé en raison des malades du Covid-19, ils répondent par une étude de l’AP-HP publiée en janvier dernier. Celle-ci avait révélé que l’engorgement des services de soin n’était pas causé par le virus. Par ailleurs, ils ne se privent pas de souligner la responsabilité de l’exécutif dont les décisions ont mis à mal le système de santé : 4 389 lits d’hospitalisation fermés sur la seule année 2020, écrivent-ils.

« Les conséquences de la vaccination des plus jeunes sont plus qu’incertaines »

Les sénateurs évoquent ensuite l’impact des mesures sanitaires sur l’éducation et la santé mentale des enfants, attirant l'attention sur la nocivité de l'obligation port du masque en continu.

Ils n’hésitent pas non plus à s’aventurer sur le terrain de la vaccination en remettant ouvertement en cause les justifications du gouvernement : « Les conséquences de la vaccination des plus jeunes sont plus qu’incertaines. Les justifications scientifiques qui ont conduit le gouvernement à autoriser la vaccination des enfants de moins de 11 ans sont floues, alors que ces derniers ne sont pas sujets aux formes graves du virus et participent à l’immunité naturelle. »

La tribune s’achève en mettant l’accent sur l’exaspération de la population vis-à-vis des restrictions sanitaires.  Pour eux, c’est une « immense majorité » de Français qui « ne supportent plus toutes ces privations de liberté » et qui « au quotidien » constatent « les incohérences de la gestion sanitaire ». En conséquence, ils estiment « urgent de redonner la liberté aux Français, avant que le pays ne replonge à nouveau dans le désordre. » Et de conclure : « Nous demandons donc, comme le font des pays de plus en plus nombreux, à l’image du Danemark et du Royaume-Uni, la levée sans délai du passe vaccinal. »

Voir aussi nos entretiens avec trois de ces sénateurs :

"On crache sur l'avenir" : le sénateur Alain Houpert défend les étudiants en médecine

Sylviane Noël : "Une société de flicage aux antipodes des valeurs de mon pays"

Passe sanitaire : "Le Sénat, et après ? Laurence Muller-Bronn

Les vingt sénateurs LR signataires :

Étienne Blanc, sénateur du Rhône
Christine Bonfanti-Dossat, sénatrice du Lot-et-Garonne
Sabine Drexler, sénatrice du Haut-Rhin
Laurent Duplomb, sénateur de la Haute-Loire
Christophe-André Frassa, sénateur représentant les Français établis hors de France
Sylvie Goy-Chavent, sénatrice de l’Ain
Alain Houpert, sénateur de la Côte-d’Or
Alain Joyandet, sénateur de la Haute-Saône
Muriel Jourda, sénatrice du Morbihan
Daniel Laurent, sénateur de la Charente-Maritime
Vivette Lopez, sénatrice du Gard
Sébastien Meurant, sénateur du Val-d’Oise
Laurence Muller-Bronn, sénatrice du Bas-Rhin
Sylviane Noël, sénatrice de la Haute-Savoie
Cyril Pellevat, sénateur de la Haute-Savoie
Phillipe Pemezec, sénateur des Hauts-de-Seine
Annick Petrus, sénatrice de Saint-Martin
Kristina Pluchet, sénatrice de l’Eure
Damien Regnard, sénateur représentant les Français établis hors de France
André Reichardt, sénateur du Bas-Rhin

À LIRE AUSSI

Image
Le ministre de la Santé Olivier Véran quitte le palais de l'Elysée après le conseil des ministres le 24 novembre 2021 à Paris
Passe vaccinal, immunité naturelle, McKinsey: Olivier Véran joue selon ses propres règles
« Il faudra désormais que le système immunitaire ait été stimulé au moins trois fois » : hier, Olivier Véran a annoncé sur BFM TV une nouvelle règle pour obtenir le pa...
03 février 2022 - 13:31
Politique
Image
Christine Cotton : plongée dans les essais Pfizer
Essais Pfizer sur le vaccin anti-covid : le rapport explosif de Christine Cotton
Des résultats qui ne peuvent pas être considérés comme "fiables" et "intègres" au regard des bonnes pratiques cliniques, explique-t-elle. Nous avons de nouveau reçu la...
01 février 2022 - 11:00
Vidéos
Image
Présentation du passe sanitaire en Israël.
Israël suspend quasi-intégralement son passe sanitaire
N’étant plus jugé pertinent en raison de la propagation du variant Omicron, qui touche autant les personnes vaccinées que non-vaccinées, les responsables israéliens on...
07 février 2022 - 19:18
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don