66 millions de procureurs, Emmanuel Macron au cœur d’une levée de boucliers

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 25 janvier 2021 - 08:53
Image
Emmanuel Macron en visite à Paris Saclay
Crédits
Yoan VALAT / POOL / AFP
Emmanuel Macron en visite à Paris Saclay
Yoan VALAT / POOL / AFP

Depuis quelques jours, les critiques pleuvent suite aux propos du Président de la République, soulignant la défiance française et la critique systématique.

C’est une petite phrase, qui a suscité une vive polémique et d’innombrables réactions. Alors qu’il était en déplacement à l’Université de Paris-Saclay pour évoquer l’ambition française en matière d’informatique quantique, Emmanuel Macron s’en est pris aux …Françaises et aux Français.

Il a constaté cette manie française se résumant à une « traque incessante de l’erreur » selon lui et constituant cette spécificité qu’est la « défiance française ».  Cet écart pour décrire (critiquer ?) l’état d’esprit de l’opinion s’est soldé par cette sentence :

"Nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs. Ce n'est pas comme cela qu'on fait face aux crises et que l'on avance"

Faisant le parallèle entre vie publique et recherche, le président a souligné, que les efforts n’excluaient pas l’erreur. C’est cependant cette petite phrase, qui a fait immédiatement réagir.

Pour l’eurodéputé Yannick Jadot, le président montre son vrai visage en s’en prenant aux « gaulois réfractaires » et préfère souligner :

"plutôt que la prétention d'un seul, il faut l'intelligence collective"

Sur Twitter, Marine Le Pen a dénoncé la « propension d’Emmanuel Macron à vilipender les Français à tout bout de champ ! », alors que le député LFI Adrien Quattenens s’est montré encore plus virulent en soulignant :

« Macron, pour qui il manquait 'un roi à la France', a vraiment un grave problème avec la démocratie. En 2022, dehors le monarque ! »

Beaucoup ont dénoncé le rapport du président de la République avec le peuple, amenant même le dirigeant communiste Fabien Roussel à appeler Mr Macron à « changer de taf ! », puisque c’est bien à ces 66 millions de procureur, que le Président de la République devra s’adresser le jour où il briguera un second mandat.

 

À LIRE AUSSI

Image
Les vacances d'hiver, des séjours à la montagne
Un nouveau confinement évoqué pour le vendredi 5 février
Un source proche du gouvernement nous fait part que l’exécutif planche sur un reconfinement le 5 février 2021 après la fermeture des écoles.Et ce serait pour une durée...
24 janvier 2021 - 03:28
Politique
Image
Christian Jacob, le président du groupe Les républicains
Présidentielles 2022 : Les Républicains ne manquent pas de candidats !
Depuis plusieurs semaines, les personnalités politiques du parti Les républicains se positionnent quant au choix de leur candidat pour les élections présidentielles de...
20 janvier 2021 - 11:16
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Draghi
Mario Draghi, enfant prodige de Goldman Sachs et Bretton Woods, de l’ombre grecque à l’échec italien
PORTRAIT CRACHE - Professeur d'économie, banquier : Mario Draghi, c'est l'histoire d'un homme qui a troqué les bancs de la fac pour les couloirs de la finance mondiale...
06 juillet 2024 - 15:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.