Arnaud Montebourg "ne voterait pas" la loi Travail s'il était encore député

Arnaud Montebourg "ne voterait pas" la loi Travail s'il était encore député

Publié le 08/05/2016 à 10:03
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

En l'état, Arnaud Montebourg ne voterait pas le projet de loi Travail défendu par Myriam El Khomri. L'Assemblée doit se prononcer le 17 mai sur cette loi, contestée par une partie de la gauche et les syndicats.

L'ex-ministre Arnaud Montebourg ne voterait pas la très contestée loi travail s'il était encore député, un texte selon lui de "moins-disant social", explique-t-il dimanche sur France 2. "La loi El Khomri a ce défaut méthodologique de n'avoir consulté personne" avant son arrivée à l'Assemblée nationale, fustige M. Montebourg dans l’émission 13H15 le dimanche.

"Pour moi, c'est une loi de moins-disant social: vous ne pouvez pas construire un contrat social en disant aux uns +vous, on vous réduit+ et aux autres +vous, vous prenez tout+", explique l'ancien avocat, devenu vice-président du conseil de surveillance d'Habitat et président du conseil de surveillance de NewWind.

Voterait-il cette loi s'il était encore député? "Je ne voterais pas cette loi", répond l'ancien ministre de l'Economie. L'Assemblée doit se prononcer le 17 mai sur cette loi, contestée par une partie de la gauche et les syndicats.

M. Montebourg s'en prend aussi à son successeur au ministère de l'Economie, le populaire Emmanuel Macron, qui s'est défini "ni à droite ni à gauche". "Je ne sais pas comment se définir avec une double négation, on ne se définit que positivement", lui rétorque M. Montebourg, même s'il y a "des solutions nouvelles à gauche et à droite".

"Je serais prêt à discuter de ce qu'il (M. Macron) propose". Mais "je ne sais pas ce qu'il propose, je ne comprends pas ce qu'un ministre de l'Economie fait quand il fonde un mouvement politique: quand on est ministre de l'Economie, on a beaucoup de problème à régler", relève M. Montebourg.

L'ex-candidat à la primaire assure que "s'il y a des responsabilités à prendre" en vue des échéances électorales de 2017, il les prendra, même si "le moment n'est pas venu".

Dans un pays qui ne va, selon lui, pas mieux, contrairement à ce qu'affirme François Hollande, "vous avez besoin aujourd’hui d'un renouveau, avec des idées nouvelles, y compris iconoclastes", mais, regrette-t-il, "l'ancienne génération dit non".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En l'état, Arnaud Montebourg ne voterait pas le projet de loi Travail défendu par Myriam El Khomri.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-