Cagnotte SNCF- 1 million remis aux grévistes: à peine 20 à 30€ chacun

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 04 mai 2018
Mis à jour le 04 mai 2018
Image
Des manifestants contre la réforme de la SNCF le 19 avril 2018 à Toulouse
Crédits
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
Un gréviste qui gagne 1.500, "il perd 500 euros" par mois avec la grève selon un reponsable CGT.
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
Une cagnotte d'un million d'euros a été remise aux cheminots en grève contre la réforme de la SNCF, jeudi. Cela ne représente toutefois que quelques dizaines d'euros par gréviste, qui perdent chacun des centaines d'euros sur leur salaire en raison de la mobilisation.

Le montant confine au record. Un chèque symbolique d'un million d'euros a été fêté par les cheminots grévistes, jeudi 3. La somme a été donnée par des milliers d'anonymes et quelques célébrités qui veulent ainsi exprimer leur solidarité et leur sympathie envers la mobilisation. Pour autant, aussi importante soit cette "cagnotte SNCF", il relève dans les faits plus du symbole que du véritable coup de pouce.

En un peu plus d'un mois et une semaine, la cagnotte lancée par le sociologue Jean-Marc Salmon a ainsi attiré près de 26.000 donateurs. Plus de 6.000 messages de soutien ont également été laissés par des anonymes sur la page dédiée du site spécialisé Leetchi, qui hébergeait cette quête hors du commun, a précisé Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT cheminot, sur LCI.

Pour autant, si l'initiative est d'importance, la somme ne comblera pas -du tout- la perte de salaire des cheminots grévistes. "Ca fera 20 à 30 euros par gréviste. Quelqu'un qui gagne 1.500 euros, il perd 500 euros", avec cette grève, détaille ainsi Laurent Brun, responsable fédéral à la CGT cheminots. Puis de confier: "on est loin du compte"...: 

Lire: La réforme de la SNCF toujours sur les rails, la grève aussi

Malgré l'effort, voire le sacrifice, financier que représente concrètement ce mouvement social pour les grévistes eux-mêmes, qui sont donc directement touchés au portefeuille, la mobilisation ne faiblit pas. Ce vendredi 4 par exemple, encore un train sur deux seulement circulait en moyenne sur les lignes du Transilien par exemple, et jusqu'à un sur trois sur les lignes les plus impactées.

A lire- Info trafic Transilien: les perturbations ce vendredi 4 mai

Du côté des Français, et donc en partie au moins des usagers, le soutien à la grève est minoritaire depuis le début du mouvement. Pour autant, la part de 40% à 45% de ceux qui disent comprendre la mobilisation des cheminots reste stable, et donc ne faiblit pas malgré déjà près d'un mois et demi de perturbations perlées mais importantes sur le réseau SNCF. Dans les faits, si les préavis concernent deux jours sur cinq seulement, les annulations et autres retards se font sentir tous les jours. Soit six semaines de galère pour aller au travail ou voyager pour des millions d'usagers quotidiens du rail.

Pour autant, le gouvernement a décidé de ne pas négocier et de maintenir coûte que coûte sa réforme. La fin du statut des cheminots (pour les nouvelles embauches) a même été votée par l'Assemblée nationale.

À LIRE AUSSI

Image
Des passagers attendent leur train en Ile-de-France
Grève des cheminots - SNCF: trafic perturbé sur le réseau RER vendredi
Pour le septième épisode de grève perlée, la mobilisation semble ralentir un peu mais les perturbations sur le réseau RER en Ile-de-France seront encore très important...
Publié le 03 mai 2018
Lifestyle
Image
Des employés de la SNCF à la gare de Lyon, le 19 avril 2018 à Paris
Jours de grève reconductible SNCF - les prévisions pour mai 2018 (calendrier)
Alors que le calendrier de la grève SNCF entre ce jeudi dans sa septième phase et a tendance à s'essouffler, le risque d'un durcissement avec le recours à une grève re...
Publié le 03 mai 2018
Société
Image
Gare de Lyon le 3 avril 2018 à Paris
SNCF: Martinez veut des précisions sur la reprise de la dette le 7 mai à Matignon
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a indiqué jeudi, 13e jour de grève à la SNCF depuis début avril, qu'il attendait des précisions sur la reprise de la d...
Publié le 03 mai 2018