"Emmerder" les non-vaccinés était une formule "affectueuse", selon Emmanuel Macron

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 11 avril 2022 - 18:02
Image
Emmanuel Macron en déplacement à Denain le 11 avril 2022
Crédits
Capture d'écran BFMTV
Emmanuel Macron, en déplaement à Denain le 11 avril 2022
Capture d'écran BFMTV

Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, qui l'a vu arriver en tête, se qualifiant face à Marine Le Pen pour le second tour, Emmanuel Macron était en déplacement à Denain, dans le Nord. Le président de la République a été à nouveau pris à partie par une soignante remontée contre sa politique sanitaire. Il l'avait été en Bretagne la semaine dernière, comme à la mi-mars par une soignante suspendue. « "Emmerder les non-vaccinés", je l'ai dit de manière affectueuse », a expliqué le chef de l'Etat, souhaitant « remettre en contexte » sa formule, notamment en référence au célèbre propos de Georges Pompidou. Son interlocutrice lui a rétorqué « Quand quelqu'un me dit "je t'emmerde", excusez-moi Monsieur Macron, je ne prends pas ça gentiment ».

« Je n'ai jamais dit "sous-citoyen" », a également lâché le chef de l'État, en réponse au reproche d'avoir employé ce terme. Effectivement, il n'a pas utilisé cette expression... puisqu'il a carrément considéré que les « antivax »n'étaient « plus » des citoyens, « irresponsables » qu'ils étaient.

Et ça, c’est l’immense faute morale des antivax : ils viennent saper ce qu’est la solidité d’une nation. Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen. Entretien face aux lecteurs du Parisien, 4 janvier 2022

Dans un nouvel entretien face aux lecteurs du Parisien, publié à la toute fin de la campagne du premier tour, il y a trois jours, le candidat avait répondu ainsi à la question « Vous avez aussi dit que vous "emmerdez les non-vaccinés". Le regrettez-vous ? » : « Mais quand j’ai dit cela devant les lecteurs de ce journal, ça n’a choqué personne dans la salle. J’étais même le plus modéré de la bande ! Il y avait deux lectrices qui me disaient qu’il ne fallait pas soigner ceux qui arrivent à l’hôpital et qui ne sont pas vaccinés. Le problème, c’est que nous sommes dans une société qui décontextualise tout. » Une lectrice rebondissant « Je peux vous dire que ça a emmerdé les soignants. Vous avez opposé les gens… », il lui a rétorqué « J’assume d’avoir mis des contraintes pour protéger les Français. »

Voir aussi : Le non-vacciné, cette espèce à abattre

« Se foutre du monde à ce point, c'est vraiment de l'art », a réagi l'avocat Pierre Gentillet. « Et nos suspensions, c'était un poisson d'avril ? L'indécence, jusqu'au bout ... », s'est exclamée Cléo Kapp, une soignante suspendue et reconvertie depuis. (voir l'article "Quatre mois après, comment vivent les soignants suspendus").

Voir aussi : Vaccinés, non-vaccinés, unissons-nous devant l’abjection !

Un élément du propos d'Emmanuel Macron a fait tiquer Florian Philippot, qui s'est écrié : "Au détour d’une conversation Macron vient de dire « d’ici quelques semaines on pourra réintégrer » (les soignants suspendus, dont il était en train de parler) ! Il doit confirmer clairement la chose ! Qui concerne des dizaines de milliers de travailleurs ! Faisons pression !"

Le président-candidat, s'exprimant au futur, sous-entend qu'il est assuré d'être réélu, a relevé une microbiologiste, qui s'interroge sur les conditions qu'il imposera - ou imposerait ? Indicatif ou conditionnel ?

À LIRE AUSSI

Image
Emmanuel Macron à l'Elysée lors d'une interview télévisée diffusée sur TF1 le 21 juillet 2020
Vaccinés, non-vaccinés, unissons-nous devant l’abjection !
TRIBUNE — « Moi, je ne suis pas pour emmerder les Français. Je peste toute la journée contre l’administration quand elle les bloque. Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai...
05 janvier 2022 - 11:15
Opinions
Image
Bouffée délirante
Le non-vacciné, cette espèce à abattre
CHRONIQUE - Un nouvel effet secondaire de la vaccination ? La hargne envers les personnes qui ont fait le choix de ne pas se faire injecter les vaccins "géniques" semb...
30 juin 2021 - 22:20
Société
Image
Sylviane Noël, au Défi de la vérité
Sylviane Noël : "une société de flicage aux antipodes des valeurs de mon pays"
Sénatrice de Haute-Savoie, Sylviane Noël a relevé le défi ! Opposée au passe sanitaire, la sénatrice se dit fière d’avoir tenu cette ligne de conduite face à un gouver...
01 décembre 2021 - 21:00
Vidéos

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.