Jean Quatremer injustement visé par des torrents d’injures sur la base de propos tronqués

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 20 octobre 2021 - 20:11
Image
Jean Quatremer
Crédits
LCI
Jean Quatremer sur le plateau de "24h Pujadas"
LCI

C’est suite à la diffusion d’un extrait de l’émission « 24H Pujadas » sur LCI ce lundi 18 octobre que le journaliste de Libération Jean Quatremer s’est fait copieusement injurier sur les réseaux sociaux, Twitter en tête.

En cause, les propos suivants : « Imposer la vaccination obligatoire, c’est facile. On appelle les 626 000 personnes, une par une… Et si jamais elles ne défèrent pas à la convocation, eh bien, on suspend le versement des retraites. Je peux vous dire que les 626 000 personnes, elles vont aller se faire vacciner extrêmement rapidement… »

Lechypre, sors de ce corps !

Il n’en fallait pas davantage pour que le journaliste spécialisé dans les questions européennes devienne malgré lui un nouvel Emmanuel Lechypre, ce doux humaniste qui rêvait d'aller chercher les rebelles au vaccin avec les dents.  Sauf que la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux a été tronquée et que visionner l'intégralité de cette dernière (voir ci-dessous) montre bien qu'il ne s’agissait pas pour le journaliste de suggérer une nouvelle forme de punition, mais de démontrer que ce n’était pas une impossibilité logistique ou matérielle qui empêchait le gouvernement d’imposer la vaccination aux retraités récalcitrants mais bien une impossibilité juridique.

« Si le gouvernement n’a pas décidé la vaccination obligatoire, c’est parce que le vaccin n’est pas encore définitivement approuvé et que cela pose des problèmes de responsabilité juridique… » s'est d'ailleurs à nouveau justifié Jean Quatremer sur son compte Twitter.

Un résistant de la première heure

S'il soutient ouvertement la vaccination consentie, Jean Quatremer est aussi l'un des très rares journalistes à s'être élevé contre la politique sanitaire, et ce dès le premier confinement, alors même que certains de ceux qui lui tombent sur le râble aujourd’hui étaient terrés chez eux avec deux masques sur le nez et ne sortaient que pour applaudir sur commande.

Voici notamment ce qu'il écrivait en avril 2020 sur son blog  : “Cette suspension de l’État de droit s’est faite sans base légale. […] Tant que l’État d’urgence sanitaire s’appliquera, la France n’est plus une démocratie. […] Croire que les libertés publiques, la démocratie, sortiront intactes de cet épisode est juste un doux rêve. L’État d’urgence sanitaire va rester inscrit dans notre droit pour longtemps exactement comme l’État d’urgence, déclenché en 2015 a finalement été intégré au droit commun. »

Personne ne le reprendra là-dessus.

À LIRE AUSSI

Image
Bouffée délirante
Le non-vacciné, cette espèce à abattre
CHRONIQUE - Un nouvel effet secondaire de la vaccination ? La hargne envers les personnes qui ont fait le choix de ne pas se faire injecter les vaccins "géniques" semb...
30 juin 2021 - 22:20
Société
Image
Megaphone mur fissure
Le mur des sourds se fissure
EDITO - Les effets secondaires des vaccins, on n’en parle pas sur les médias "mainstream", ou alors c’est pour mentionner qu’il n’y a pas de relation de causalité avec...
18 octobre 2021 - 21:56
Opinions
Image
La députée LREM Martine Wonner, à l'Assemblée nationale, le 14 novembre 2017
Prolongation du passe sanitaire : Martine Wonner intime aux députés de s’y opposer, Florian Philippot manifeste
La semaine dernière, le Sénat s'est opposé à la vaccination obligatoire contre le Covid-19 pour tous. La proposition de loi a même été très largement rejetée : 262 voi...
19 octobre 2021 - 20:50
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.