Loi Travail : en l'état, le texte "fait très peur" à Pierre Gattaz

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 03 mai 2016 - 12:47
Image
Pierre Gattaz, président du Medef.
Crédits
©Benoit Tessier/Reuters
Le projet de loi travail qui arrive ce mardi 3 dans l'hémicycle de l'Assemblée, dans sa version actuelle, "nous fait très peur" et "ne créera pas d'emplois", a affirmé mardi le président du Medef Pierre Gattaz.
©Benoit Tessier/Reuters
Selon Pierre Gattaz, le patron du Medef, la loi Travail, en l'état, provoque "l'inquiétude" des patrons. Lui-même "vraiment des députés qu'ils reviennent à l'esprit initial de la loi".

Le projet de loi travail qui arrive ce mardi 3 dans l'hémicycle de l'Assemblée, dans sa version actuelle, "nous fait très peur" et "ne créera pas d'emplois", a affirmé mardi le président du Medef Pierre Gattaz. "En l'état, elle nous fait très peur cette loi", et les patrons que M. Gattaz représente, "sont très inquiets" de son évolution, a-t-il déclaré sur RTL, sans toutefois demander son retrait.

"J'attends vraiment des députés qu'ils reviennent à l'esprit initial de la loi", a répété le chef de l'organisation patronale. "Ce marché du travail doit être déverrouillé, le monde entier le dit, Bruxelles le dit, toutes les instances internationales le disent", a-t-il ajouté.

Les débats parlementaires seront ouverts en milieu d'après-midi par la ministre du Travail Myriam El Khomri, après quatre journées nationales de mobilisation, et des manifestations du 1er mai centrées sur un rejet du texte.

Le patronat tente aussi d'influencer le projet de loi, le Medef ayant menacé dernièrement de se retirer de la négociation sur l'assurance-chômage si le texte n'évoluait pas. "Cette menace pèse toujours", a assuré mardi M. Gattaz.

Son organisation, a-t-il répété, exige notamment la "levée de trois obstacles fondamentaux": la surtaxation des CDD, le compte personnel d'activité (CPA) tel qu'il est conçu actuellement, et le mandatement syndical pour les petites entreprises.

Cette dernière mesure, qui obligerait les petites sociétés sans représentation du personnel à négocier avec un syndicat extérieur à l'entreprise est un "casus belli", a-t-il prévenu.

 

À LIRE AUSSI

Image
Valls-Sérieux-ministre
Loi Travail : pour Valls, le 49-3 "n'est pas un choix que nous privilégions"
Alors que le projet de loi Travail arrive ce mardi à l'Assemblée nationale pour examen, Manuel Valls a écarter pour l'instant tout recours au 49-3 pour faire passer le...
03 mai 2016 - 11:16
Politique
Image
Myriam El Khomri
Loi Travail : le projet de loi arrive sous pression à l'Assemblée nationale
Le très contesté projet de loi Travail arrive mardi dans l'hémicycle de l'Assemblée pour deux semaines d'un examen sous pression de la rue et d'une partie de la majori...
03 mai 2016 - 09:03
Politique
Image
Emmanuel Macron.
Loi Travail : Macron martèle qu'un "équilibre" sera trouvé "dans les prochains jours""
Le débat parlementaire va permettre de trouver un compromis sur la loi Travail, a avancé ce lundi matin Emmanuel Macron. Un "équilibre" permettant d'éviter de faire pa...
02 mai 2016 - 16:37
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Lang
Sur scène ou en backstage, les spectacles de Jack Lang en politique ne manquent jamais de piment
Dans le sillage de Jack Lang, la politique, la culture et les histoires de mœurs se mêlent dans une drôle d’odeur de soufre. Une ombre plane récurrente, celle des scan...
11 mai 2024 - 09:08
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.