Loi Travail : les frondeurs PS "cherchent tous les moyens" pour déposer une "motion des gauches"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 11 mai 2016 - 16:26
Image
Crédits
©Capture d'écran BFMTV
Les frondeurs ont jusqu'à 16h35 ce mercredi pour déposer leur "motion de censure des gauches et des écologistes".
©Capture d'écran BFMTV
Refusant de s'allier celle de la droite, les frondeurs du PS cherchent à rallier 58 députés pour déposer leur propre motion de censure. Une tâche qui semble incomplète à quelques heure de l'horaire limite, et qui pourrait leur attirer les foudres de la majorité.

Les députés PS frondeurs ont décidé mercredi de "chercher tous les moyens" pour déposer une motion de censure "des gauches et des écologistes" contre le gouvernement, a déclaré leur chef de file Christian Paul à l'issue d'une réunion collective de près de deux heures.

De son côté, un autre frondeur Laurent Baumel a jugé "possible" de "réunir les 58 signatures" nécessaires d'ici à 16h35, heure limite pour aboutir au dépôt d'une motion de censure, sous-entendant qu'à la mi-journée le compte n'y était pas.

Ces signatures vont être recherchées auprès des communistes, des écologistes, des ex-chevènementistes et des radicaux de gauche, a précisé un autre député après cette réunion à laquelle ont participé une trentaine de personnes dont Benoît Hamon, Aurélie Filippetti, Yann Galut (courant La Fabrique au sein du PS), et encore Jean-Luc Laurent (MRC). Il n'y avait pas d'aubrystes en revanche.

Christian Paul a justifié devant la presse cette décision de tenter une motion par "la violence démocratique" du 49-3 et "la violence que représente pour les salariés français la perspective d'une loi travail qui affaiblirait les protections".

Il a confirmé que les frondeurs ne voteront pas la motion de droite: "Il n'est pas du tout opportun, et même ce serait une source de confusion, de joindre nos voix à celles des groupes de la droite".

Au sein du gouvernement, plusieurs voix se sont élevées pour s'insurger contre le vote d'une motion de censure par les députés PS, qualifié d'"inconcevable" par Myriam El Khomri ou Jean-Marie Le Guen. Au sein du parti, d'autres appellent à des sanctions contre les frondeurs qui voteraient la censure. 

 

À LIRE AUSSI

Image
François Hollande.
Loi Travail : Hollande estime que le 49-3 "convenait" dès lors qu'une "minorité" bloquait
François Hollande a estimé mercredi en conseil des ministres que le recours au 49-3 pour la loi Travail "convenait" dès lors qu'une "minorité" de parlementaires "bloqu...
11 mai 2016 - 15:32
Politique
Image
L'Assemblée nationale remplie.
Motion de censure : une procédure fréquente mais une seule fois avec succès sous la Ve République
La motion de censure déposée par les députés de droite et du centre mardi suite au passage en force du gouvernement sur la loi Travail n'a que peu de chances d'aboutir...
11 mai 2016 - 14:47
Politique
Image
Les députés dans l'hémicycle.
Loi Travail : tout savoir sur l'article 49-3 et le nouveau passage en force du gouvernement
Après une première utilisation pour faire adopter la loi Macron, en 2015, le gouvernement a annoncé qu'il va de nouveau faire usage du 49-3 pour faire passer en force ...
11 mai 2016 - 12:18
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.