Nuit Debout : perçu comme "violent" le mouvement perd en popularité

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 15 mai 2016 - 20:02
Image
Un rassemblement "Nuit Debout" place de la République, à Paris.
Crédits
©Capture d'écran Twitter/ Nuit Debout
Près d'une personne interrogée sur deux (47%) estime que le qualificatif "violent" "s'applique bien" à Nuit debout.
©Capture d'écran Twitter/ Nuit Debout
Jusqu'ici observé d'un oeil bienveillant pas une majorité de Français, le mouvement Nuit Debout paye les débordements qui émaillent ses rassemblements à en croire un sondage publié ce dimanche. De plus en plus perçu comme violent, mais pas sectaire, il a perdu 11 points de popularité en un mois.

Le mouvement Nuit debout perd en popularité et les Français ne croient ni en son avenir ni à l'émergence d'un "Nuit debout mondial" malgré l'appel à une journée de mobilisation internationale ce dimanche 15, indique un sondage réalisé par Odoxa pour Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Le mouvement a perdu 11 points de popularité en un mois. Aujourd'hui, 49% des Français le soutiennent (60% le 8 avril) tandis que 50% le rejettent.

Une baisse "vertigineuse" au fil des semaines "à mesure que les images de heurts et de dégradations prenaient le pas dans les médias sur celles des débats intellectuels sympathiques et bon enfant", note Gaël Sliman, président d'Odoxa, dans son analyse.

Près d'un Français sur deux (47%) estime que le qualificatif "violent" "s'applique bien" à Nuit debout.

Né de la contestation de la loi Travail, ce mouvement citoyen occupe chaque soir depuis le 31 mars la place de la République à Paris. Plusieurs fois, ce rassemblement s'est achevé par des incidents et affrontements de casseurs avec la police.

Les Français ne croient pas (70%) en l'émergence d'un "Nuit debout mondial" et ne pensent pas (66%) non plus que Nuit debout puisse se transformer à l'avenir en un mouvement politique comme Podemos, issu du mouvement espagnol des "Indignés". Si c'était le cas, ils ne seraient d'ailleurs guère tentés de voter pour lui (plus des trois quarts l'excluent).

Pour 65% des sondés, le mouvement devrait s'essouffler rapidement.

Les Français jugent le mouvement difficile à cataloguer sur l'axe gauche-droite (65%). Nuit debout est perçu comme "surtout composé de jeunes" (70%), "utopiste" (63%) et même "révolutionnaire" (54%), sans être "sectaire" (54% ne le jugent pas ainsi).

Pour 6 Français sur 10, le mouvement "ne représenterait pas bien le peuple", et ne serait "pas force de proposition".

"Bref, au mieux, pour les Français qui le soutiennent/le soutenaient, le mouvement Nuit debout aura été une belle inspiration spontanée prouvant que les Français s'intéressent à la politique et peuvent encore être animés par un esprit de révolte... mais il n'a aucun avenir à moyen terme", estime le président d'Odoxa.

Etude réalisée par internet les 12 et 13 mai auprès d'un échantillon de 993 personnes représentatif de la population française, âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 

À LIRE AUSSI

Image
Gérard Depardieu visage colère
Depardieu : "Nuit debout ou +Assis sur la cuvette de chiottes+, c'est pareil !"
Pour Gérard Depardieu, "Nuit Debout ou +Assis sur la cuvette des chiottes+, c'est pareil!". Toujours mesuré, l'acteur, présent à Cannes pour la Quinzaine des Réalisate...
15 mai 2016 - 13:56
Politique
Image
Nuit Debout manifestation contre le FN
Loi Travail : des milliers de personnes mobilisées contre le 49-3 à l'appel de "Nuit debout"
A l'appel de "Nuit debout", des milliers de personnes se sont mobilisées un peu partout en France mardi soir contre le recours à l'article 49-3 de la Constitution pour...
11 mai 2016 - 09:09
Politique
Image
La place de la République investie par Nuit Debout.
"Nuit debout" : des centaines de personnes continuent à se réunir place de la République
Lancé il y a plus d'un mois dans le sillage de la contestation du projet de réforme de la loi Travail, "Nuit debout" rassemble encore quelques centaines de personnes p...
06 mai 2016 - 11:31
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.