Nuit Debout: perçu comme "violent" le mouvement perd en popularité

Nuit Debout: perçu comme "violent" le mouvement perd en popularité

Publié le 15/05/2016 à 18:02
©Capture d'écran Twitter/ Nuit Debout
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Jusqu'ici observé d'un oeil bienveillant pas une majorité de Français, le mouvement Nuit Debout paye les débordements qui émaillent ses rassemblements à en croire un sondage publié ce dimanche. De plus en plus perçu comme violent, mais pas sectaire, il a perdu 11 points de popularité en un mois.

Le mouvement Nuit debout perd en popularité et les Français ne croient ni en son avenir ni à l'émergence d'un "Nuit debout mondial" malgré l'appel à une journée de mobilisation internationale ce dimanche 15, indique un sondage réalisé par Odoxa pour Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Le mouvement a perdu 11 points de popularité en un mois. Aujourd'hui, 49% des Français le soutiennent (60% le 8 avril) tandis que 50% le rejettent.

Une baisse "vertigineuse" au fil des semaines "à mesure que les images de heurts et de dégradations prenaient le pas dans les médias sur celles des débats intellectuels sympathiques et bon enfant", note Gaël Sliman, président d'Odoxa, dans son analyse.

Près d'un Français sur deux (47%) estime que le qualificatif "violent" "s'applique bien" à Nuit debout.

Né de la contestation de la loi Travail, ce mouvement citoyen occupe chaque soir depuis le 31 mars la place de la République à Paris. Plusieurs fois, ce rassemblement s'est achevé par des incidents et affrontements de casseurs avec la police.

Les Français ne croient pas (70%) en l'émergence d'un "Nuit debout mondial" et ne pensent pas (66%) non plus que Nuit debout puisse se transformer à l'avenir en un mouvement politique comme Podemos, issu du mouvement espagnol des "Indignés". Si c'était le cas, ils ne seraient d'ailleurs guère tentés de voter pour lui (plus des trois quarts l'excluent).

Pour 65% des sondés, le mouvement devrait s'essouffler rapidement.

Les Français jugent le mouvement difficile à cataloguer sur l'axe gauche-droite (65%). Nuit debout est perçu comme "surtout composé de jeunes" (70%), "utopiste" (63%) et même "révolutionnaire" (54%), sans être "sectaire" (54% ne le jugent pas ainsi).

Pour 6 Français sur 10, le mouvement "ne représenterait pas bien le peuple", et ne serait "pas force de proposition".

"Bref, au mieux, pour les Français qui le soutiennent/le soutenaient, le mouvement Nuit debout aura été une belle inspiration spontanée prouvant que les Français s'intéressent à la politique et peuvent encore être animés par un esprit de révolte... mais il n'a aucun avenir à moyen terme", estime le président d'Odoxa.

Etude réalisée par internet les 12 et 13 mai auprès d'un échantillon de 993 personnes représentatif de la population française, âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Près d'une personne interrogée sur deux (47%) estime que le qualificatif "violent" "s'applique bien" à Nuit debout.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-