"Nuit debout" : des centaines de personnes continuent à se réunir place de la République

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 06 mai 2016 - 11:31
Image
La place de la République investie par Nuit Debout.
Crédits
©Dominique Faget/AFP
Le mouvement "Nuit debout" rassemble encore quelques centaines de personnes à Paris.
©Dominique Faget/AFP
Lancé il y a plus d'un mois dans le sillage de la contestation du projet de réforme de la loi Travail, "Nuit debout" rassemble encore quelques centaines de personnes place de la République à Paris. Jeudi soir, les participants n'ont pas respecté l'arrêté de la préfecture fixant à 22h l'heure limite des activités du mouvement.

Le mouvement "Nuit debout" réunissait encore jeudi 5 avant minuit quelques centaines de personnes place de la République à Paris, pour un "sit-in pacifique" en réponse à un arrêté renouvelé de la préfecture de police fixant à 22h l'heure limite de ses activité. "On est bien après 22h (...), on fait un sit-in, on montre qu'on résiste", déclarait à 23h au micro un participant à l'"AG" qui se tient chaque soir depuis plus d'un mois sur cette grande place du centre-est de Paris, a constaté une journaliste de l'AFP.

La petite foule assise par terre, nettement moins nombreuse qu'aux grands jours du début du mouvement, écoutait calmement. La sono était encore branchée mais son volume très raisonnable. Les forces de l'ordre surveillaient à distance, véhicules garés à proximité, et inspectaient les sacs des usagers du métro empruntant les différentes sorties de la station République.

Plus tôt dans la journée, la préfecture de police de Paris avait pris un nouvel arrêté instituant "différentes mesures d'interdiction en vue d'assurer la sécurité et la tranquillité publiques place de la République", où des incidents ont éclaté à plusieurs reprises jusqu'à dimanche dernier.

Pour jeudi soir, cet arrêté stipulait notamment: "les activités liées ou générées par le rassemblement (...) Nuit debout, notamment la diffusion de musiques et de bruits par tous moyens sonores", sont interdites à partir de 22h. Pour vendredi, la limite est fixée à minuit. Les cortèges nocturnes sont eux aussi interdits au départ de la place.

Chaque soir, la police remet ce type d'arrêté, plus ou moins contraignant, à la "logistique" de "Nuit debout". Mais des membres du mouvement ont fait savoir jeudi que cette fois ils ne le signeraient pas, "les commissions structurelles" ayant décidé d'"essayer de résister non violemment". D'où le sit-in après l'heure théorique de dispersion.

 

À LIRE AUSSI

Image
Bernard Cazeneuve.
"Nuit debout" : Cazeneuve "fera tout" pour que le mouvement puisse continuer à se rassembler à Paris
"Intraitable avec les casseurs", Bernard Cazeneuve a promis ce mardi qu'il "fera tout" pour que le mouvement "Nuit debout" puisse continuer à se réunir à Paris, place ...
03 mai 2016 - 18:47
Politique
Image
Des CRS Place de la République.
"Nuit debout" : le mouvement interrompu après l'irruption d'un groupe de casseurs
Après le défilé du 1er mai à Paris, le mouvement "Nuit debout" a été interrompu dans la soirée en raison de l'irruption d'un groupe de casseurs. Les forces de l'ordre ...
02 mai 2016 - 09:05
Société
Image
Un manifestant avec une bouteille à la main.
"Nuit debout" : 24 personnes placées en garde à vue après des heurts Place de la République
Les forces de l'ordre ont dispersé, dans la nuit de jeudi à ce vendredi, plusieurs centaines de personnes du mouvement "Nuit debout" qui refusaient de quitter la Place...
29 avril 2016 - 10:50
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.