Polémique sur le logement HLM d'Alexis Corbière: "Mais je suis exemplaire bon sang" (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 13 octobre 2017 - 12:18
Image
Alexis Corbière, porte-parole de la France insoumise, le 17 février 2017 lors d'une séance photo à P
Crédits
© JOEL SAGET / AFP/Archives
Alexis Corbière s'est expliqué sur la polémique portant sur le logement social qu'il occupé avec sa famille depuis plusieurs années.
© JOEL SAGET / AFP/Archives
Invité jeudi soir de l'émission "24h Pujadas" sur LCI, Alexis Corbière s'est dit énervé par la polémique sur le logement social qu'il occupe avec son épouse à Paris depuis plusieurs années. "Je suis exemplaire bon sang", a notamment déclaré le député de La France insoumise.

Il a fait part de sa lassitude et de sa colère. Invité jeudi 12 au soir de l'émission 24h Pujadas sur LCI, Alexis Corbière s'est dit énervé par la polémique sur le logement social qu'il occupe avec son épouse dans le XIIe arrondissement de Paris. Pour rappel, selon les informations révélées par le site BuzzFeed il y a quelques jours, le député de La France insoumise serait toujours dans cet appartement qu'il occupe depuis des années alors qu'il avait fait la promesse de le quitter rapidement suite à son élection au poste de député en juin dernier.

Interrogé sur cette affaire, il a tenu à mettre les choses au point, réfutant les accusations selon lesquelles il refuserait, avec sa compagne Raquel Garrido, de s'en séparer. "Je ne refuse rien, je suis en train de partir, je l'ai expliqué. En l'espace de trois-quatre mois, partir avec une famille de cinq (avec des) enfants, c'est quand même un délai tout à fait raisonnable. Je suis en train de me porter acquéreur", a-t-il affirmé précisant qu'il avait trouvé un bien dans sa circonscription en Seine-Saint-Denis, à Bagnolet. Mais aussi rappelant qu'il se trouvait dans cet appartement de manière tout à fait légale.

Et lorsque David Pujadas a estimé qu'il avait sans doute "un traitement supérieur à la moyenne des Français", le député à une nouvelle fois fait part de son mécontentement. "Pour me porter acquéreur, il faut un peu emprunter de l'argent. Moi je n'ai pas d'argent personnel, pas d'apport personnel, je suis issu d'un milieu modeste et depuis le mois de juin je suis député. Et vous croyez qu'en claquant des doigts, ça se règle?", l'a-t-il interrogé.

Et d'ajouter:"Il y a une provocation qui est organisée contre La France insoumise qui est indécente. Je n'ai pas de fortune et je n'accepte pas que des gens salissent mon honneur comme ils l'ont fait. Je suis exemplaire bon sang David Pujadas". Pour rappel, le loyer de son HLM s'élève à un peu plus de 1.200 euros par mois pour 80m2.

À LIRE AUSSI

Image
Alexis Corbière, député La France Insoumise, le 27 juin 2017 à Paris
Paris: Raquel Garrido et Alexis Corbière n'ont toujours pas déménagé de leur HLM du 12e arrondissement
Le député de La France insoumise Alexis Corbière et sa compagne, Raquel Garrido, avocate et chroniqueuse, n’ont pas quitté leur logement social, alors qu’ils s’étaient...
11 octobre 2017 - 14:45
Politique
Image
Alexis Corbière, porte-parole de la France insoumise, le 17 février 2017 lors d'une séance photo à P
Alexis Corbière va quitter son logement social à Paris pour aller vivre dans sa circonscription
Face à la polémique sur son logement social qu'il occupe avec sa compagne et ses enfants à Paris, Alexis Corbière a annoncé qu'il allait déménagé. Et d'ajouter qu'il a...
28 juin 2017 - 19:30
Politique
Image
Alexis Corbière, porte-parole de la France insoumise, le 17 février 2017 lors d'une séance photo à P
Corbière dénonce des "attaques débiles" sur le logement dont il bénéficie
Alexis Corbière, porte-parole de la France insoumise (LFI), a dénoncé mardi des "attaques débiles" concernant le logement dont il bénéficie au sein du parc locatif de ...
30 mai 2017 - 16:20

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.