Pour Rachida Dati, "la perpétuité réelle transformerait les terroristes en fauves"

Pour Rachida Dati, "la perpétuité réelle transformerait les terroristes en fauves"

Publié le 27/03/2016 à 11:48 - Mise à jour à 11:50
©Philippe Sautier/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La députée européenne Les Républicains se démarque de son camp et plaide pour "une période de sûreté de trente ans, voire de quarante ans".

L'ancienne Garde des Sceaux Rachida Dati se démarque d'autres représentants de la droite sur l'idée d'une "perpétuité effective" pour les auteurs d'actes terroristes, estimant qu'une "perpétuité réelle" les transformerait en "fauves", dans une interview publiée par le Journal du Dimanche.

"Je ne suis pas favorable à une perpétuité réelle qui transformerait ces terroristes en +fauves+ ingérables et incontrôlables prêts à tout à l’intérieur de la prison, mais aussi avec un impact à l’extérieur de la prison", fait valoir la députée européenne Les Républicains.

"Ceux qui proposent cela méconnaissent notre tradition juridique et judiciaire et, surtout, ne pensent pas au personnel pénitentiaire qui sera véritablement en danger", ajoute-t-elle.

Rappelant le dispositif législatif existant, Mme Dati estime que pour les auteurs d'actes terroristes, "la solution serait une peine de réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de trente ans, voire de quarante ans, complétée par la rétention de sûreté", qu'elle a instaurée en 2008.

Rachida Dati estime par ailleurs que la France est "au degré zéro de la déradicalisation", ajoutant que "toutes les annonces de création de centres de déradicalisation sont un leurre".

"On ignore le statut, le lieu, l’objectif de ces centres, et quels seront les acteurs en charge du programme de déradicalisation", souligne-t-elle.

Faut-il mettre en prison ou en rétention tous les fichés S, comme le suggère Laurent Wauquiez (LR) ?

"La faille n’est pas le manque d’informations ou de renseignements, c’est le manque d’experts pour les analyser et permettre des interpellations pour éviter le pire", affirme l'ancienne Garde des Sceaux.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'ancienne Garde des Sceaux Rachida Dati se démarque d'autres représentants de la droite sur l'idée d'une "perpétuité effective".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-