Samedi 16 avril : meetings d'entre-deux-tours et manifestations "anti Macron"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 15 avril 2022 - 17:10
Image
Manifestations 16 avril
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
#MAM
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

Cette année, le week-end d'entre-deux-tours ne marquera pas l'apothéose du débat présidentiel, mais peut-être celui de la protestation. Samedi 16 avril, alors qu'Emmanuel Macron prévoit de donner un meeting à Marseille, ses opposants s'organisent en un mouvement populaire mené par les Patriotes de Florian Philippot : la Manif Anti Macron, #MAM. D'autres manifestations sont prévues pour dire "non à l'extrême droite".

Ni l'un ni l'autre

Hier, la tension est montée d'un cran à la Sorbonne ; des centaines d'étudiants ne décolèrent pas d'avoir à choisir entre "un fachisme et un autre". Avis partagé par une poignée des candidats éliminés, qui ne savent pas vers qui se tourner. D'ores et déjà, les appels au troisième tour sont lancés, en prévision des pots cassés.

Lire aussi : De l'importance d'une réflexion sur le "troisième tour" de l'élection et de son influence sur la présidentielle

Comme en 2017, les votes sont rendus utiles, plus par élimination que par réelle conviction. Toujours est-il que les deux mêmes camps se sont formés à nouveau : Macron et Le Pen. À la différence près que cette fois, l'ancien banquier d'affaires a un mandat dans les pattes, ce qui semble avoir divisé les Français plus distinctement encore. Si l'on résume à gros traits, Emmanuel Macron a remporté l'adhésion des retraités, des inactifs et celle des villes, en somme des Français aisés. Tandis que Marine Le Pen a été la candidate des classes populaires, des "champs", principalement chez les 24-34 ans. Autre motif de scission : la gestion de crise (sanitaire ou géopolitique). Là, la presse "mainstream" titre à l'envi que "les complotistes votent Marine Le Pen". Le quolibet fonctionnant désormais à toutes les sauces, en réalité, ce sont ceux qui sont opposés aux mesures sanitaires liberticides et/ou à la politique de sanctions contre la Russie en faveur de l'Ukraine.

Voir aussi : "Macron porte une lourde responsabilité": Yves Pozzo di Borgo sur le conflit Russie-Ukraine

Les manifestations du samedi 16 avril

Ce samedi, l'un et l'autre des deux camps semblent être prêts à se mobiliser. D'un côté, les habitués (Patriotes et Gilets jaunes) opposés à La République en Marche. De l'autre, les allergiques au Rassemblement national.

Florian Philippot — qui n'avait pas marché la semaine dernière — reprend du service avec les Patriotes, pour une manifestation explicitement dédiée à Emmanuel Macron :

À l'autre bord, Ouest France nous apprend que "des dizaines de manifestations sont prévues pour dire non à l’extrême droite". À l'appel d'ONG et de syndicats dont la Ligue des droits de l’Homme, la CGT ou le Syndicat de la magistrature, le cortège parisien s'élancera de la place de la Nation à 14 h, en direction de la place de la République.

Enfin, un peu partout en France, Gilets jaunes et citoyens manifesteront "pour une justice sociale, fiscale et climatique", mais aussi "contre l’augmentation du prix des produits de première nécessité" ainsi que "les violences d'État".

Voici une liste non exhaustive des points de rendez-vous :

  • Agen – 14 h au Gravier
  • Ajaccio - 14 h à la place de la mairie
  • Angoulême - tous les samedis – 14 h à la place New York
  • Annecy - tous les samedis – 13 h 30 à la Préfecture
  • Aurillac - tous les samedis – 10 h à la place des Droits de L'Homme
  • Auxerre - tous les samedis – 14 h à la place de l'Arquebuse
  • Auch – 14 h à la place de la Libération
  • Autun – 15 h au kiosque à musique et à la place du champ de Mars
  • Avignon – 14 h à la place de l’horloge
  • Beauvais – 14 h à la cathédrale
  • Besançon - tous les samedis – 14 h à la place de la Révolution
  • Béziers - tous les samedis - 10 h 30 à la place du 14 juillet devant la médiathèque
  • Bordeaux – 14 h à la place de la Bourse
  • Bourg en Bresse - tous les samedis – 14 h dans le parc face à la préfecture
  • Briare (45) - 14 h 30 à la place de la République
  • Caen - tous les samedis – 14 h au théâtre
  • Cahors - tous les samedis – 10 h au rond-point de Regourd
  • Châlons-en-Champagne – 14 h au Grand Jarl
  • Chantilly – 10 h sur le parvis de la gare
  • Chartres - tous les samedis – 14 h 30 à la place Châtelet
  • Chaumont (52) – 14 h sur le parvis de l’hôtel de ville
  • Cholet - tous les samedis – 14 h 30 à la place Travot
  • Clermont-Ferrand - 14 h à la place de Jaude
  • Colmar – 14 h à la place Rapp
  • Dijon - tous les samedis - 14 h à la place de la République
  • Draguignan (Var) - tous les samedis - 15 h devant la sous-préfecture
  • Dreux - tous les samedis – 10 h à la place Mésirard
  • Fréjus - tous les samedis – 14 h au rond-point Géant Casino
  • Gap - tous les samedis - 14 h au kiosque de la pépinière et départ 14 h 30
  • Grenoble – 14 h 30 au rond-point Pierre et Marie Curie
  • Herblay – 15 h au rond-point de « La Foirfouille »
  • La Flotte en ré - 15 h au carrefour de la Vierge
  • La Rochelle – 13 h 30 devant l’aquarium
  • Lannion – 10 h sur le quai de l’Aiguillon
  • Le Have – 14 h à l'hôtel de ville
  • Le Mans - tous les samedis - 14 h au 2 rue du Miroir Lycée Marguerite Yourcenar
  • Lille – 14 h à la place de la République
  • Lyon - 14 h à la place Bellecour
  • Lyon - 14 h à la place Lyautey
  • Lyon – 14 h à la place Guichard (pour la liberté)
  • Marseille - tous les samedis - 14 h au vieux port
  • Massy -
  • Metz – 14 h à la place de la République
  • Montpellier – 14 h à la place de la Comédie
  • Mulhouse - tous les samedis - 14 h à la place de la Bourse
  • Nantes - tous les samedis - 14 h à la croisée des trams
  • Narbonne - tous les samedis - 14 h aux Barques
  • Nice – 14 h à la place Garibaldi
  • Orléans – 15 h devant la Cathédrale
  • Paris – 14 h 30 à la place d'Italie (Gilets jaunes)
  • Paris – 14 h à la place de la Nation (Gilets jaunes, Sébastien Philippart)
  • Paris – 15 h à la place de Fontenoy (Patriotes) – « manifestation anti-Macron »
  • Perpignan – 14 h à la place de Catalogne
  • Reims – 14 h à la place boulingrin
  • Rennes - tous les samedis - 14 h à la place de la République
  • Royan - tous les samedis - 15 h au rond-point de l'aérodrome
  • Royan - tous les samedis - 14 h 30 à la place Charles de Gaulle
  • Rouen – tous les samedis – 14 h devant la mairie
  • Saint-Brieuc – tous les samedis – 14 h à la place Duguesclin
  • Saint-Brieuc - tous les samedis - 13 h sous les halles Place du Martray
  • Saint-Dié-des-Vosges – 14 h 30 devant la cathédrale (place du G. de Gaulle)
  • Saint-Etienne – 14 h à la place Jean Jaurès
  • Saint-Florent-des-Bois – 14 h à la salle communale
  • Saint-Germain-en-Laye – 11 h sur le parvis de l’église
  • Saint-Nazaire – 14 h à l'hôtel de ville
  • Sélestat – 14 h au square Ehm
  • Strasbourg – 13 h 30 à la place Kléber
  • Thonon-Les-Bains - tous les samedis - 14 h 30 à la place des Arts
  • Toulon – 14 h à la place de la Liberté
  • Toulouse – 14 h au métro Jean Jaurès
  • Vannes - tous les samedis - 14 h à l'esplanade du Port
  • Versailles - 11 h à la mairie de Versailles
  • Vichy – 14 h à la mairie
  • Voiron – 14 h devant la cathédrale

À LIRE AUSSI

Image
Jean-Baptiste Rivoire, sur le plateau de FranceSoir le 13 avril 2022
"Plus on plongeait dans le patrimoine d'Emmanuel Macron, plus on découvrait des invraisemblances" Jean-Baptiste Rivoire
Jean-Baptiste Rivoire, fondateur de "Off Investigation", a mené avec son équipe une enquête intitulée "Emmanuel : un homme d'affaires à l'Élysée", qui rencontre un gra...
14 avril 2022 - 19:26
Vidéos
Image
André Bercoff
"Le pouvoir veut une population soumise, l'abstention renforce le pouvoir en place" André Bercoff
Alors que les sondages annoncent qu'un tiers des Français pourraient s'abstenir lors de l’élection présidentielle du 10 avril, André Bercoff, en partenariat avec Stéph...
25 mars 2022 - 20:30
Vidéos
Image
Simpson E1S8 Kang Kodos Macron Le Pen
Votez Kodos !
TRIBUNE — Il ne faut pas confondre le fait de ne pas comprendre et celui de faire semblant de ne pas comprendre. Les événements et les comportements paraissent illogiq...
15 avril 2022 - 12:15
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.