Trente personnes à la messe, l’Eglise catholique parle de « mesure inapplicable »

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Trente personnes à la messe, l’Eglise catholique parle de « mesure inapplicable »

Publié le 25/11/2020 à 09:40
© Ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Parmi les annonces d’Emmanuel Macron mardi, la réouverture des lieux de culte samedi 28 novembre, mais avec trente personnes maximum suscite l’incompréhension.
 
Sur Twitter, un prêtre 2.0 le dit tout net, frôlant la désobéissance civile : « Je me refuse à compter, filtrer, trier les 30 qui pourront venir à la messe ».
 
L’allocution d’Emmanuel Macron et cette annonce de jauge maximum dans les églises, les mosquées, les synagogues et les temples, ne manque de faire réagir. Et en premier lieu la Conférence des Evêques de France, qui a publié un communiqué dans la foulée du discours présidentiel.
 
« Cette mesure irréaliste et inapplicable est tout à fait irrespectueuse de la réalité de la pratique religieuse des catholiques »
 
Estimant que « cette annonce n’est pas du tout conforme aux discussions qui ont eu lieu ces dernières semaines avec les ministres concernés », la CEF demande une révision de la mesure.
 
Les évêques rappellent que l’Eglise catholique a proposé un protocole sanitaire de 4 m² autour de chaque fidèle et une occupation de chaque église au tiers de sa capacité habituelle.
 
« Les catholiques sont conscients des enjeux sanitaires et sont capables de faire preuve d’une totale responsabilité dans l’application des règles de protection »
 
La hiérarchie et les fidèles seront-ils entendus ? Réponse, peut-être, jeudi, lors du point de situation hebdomadaire. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Pour les catholiques, une jauge de trente personnes est irréaliste

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-